«La Suisse n'est pas une cible pour la France»

Pierre MoscoviciLe ministre français de l'économie et des finances Pierre Moscovici a mis en garde dimanche les fraudeurs fiscaux ayant des comptes en Suisse.

Pierre Moscovici «souhaite une Suisse de plus en plus européenne».

Pierre Moscovici «souhaite une Suisse de plus en plus européenne». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre français de l'économie et des finances, Pierre Moscovici, a averti dimanche les fraudeurs fiscaux ayant des comptes en Suisse «qu'il n'y aura pas d'anonymat ni amnistie, ni arrangement», dans l'émission «Pardonnez-moi» diffusée dimanche sur la RTS.

S'adressant aux Français qui ont des comptes non-déclarés en Suisse, Pierre Moscovici a rappelé, lors de cet interview enregistré il y a quelques jours et diffusé en différé, qu'une procédure «transparente» avec des «pénalités connues» a été mise en place, qui leur permet de régulariser leur situation et de mettre fin à une situation «inconfortable».

La procédure n'est «pas anonyme» mais n'est pas «pour autant publique», a-t-il indiqué aux Français souhaitant s'auto-déclarer à Bercy.

Nouvelle convention

Selon Pierre Moscovici, le mouvement de régularisation a pris de l'ampleur dernièrement. Il était d'environ 35 par mois et «c'est passé à 95 par mois et ça peut encore accélérer». Le ministre a encore évoqué la nouvelle convention sur les successions entre la France et la Suisse signée jeudi à Paris.

Selon lui, cette signature est un «pas sur la voie de l'échange automatique d'information», considérée comme la fin du secret bancaire. Pierre Moscovici a encore indiqué qu'il ne confondait pas «fraudeur fiscal, évadé fiscal et frontalier» et que la France n'était pas jalouse du succès économique de la Suisse.

La Suisse n'est «pas une cible» pour la France, qui ne lui met pas «l'épée dans les reins», a-t-il encore indiqué en réponse aux critiques suisses contre la France. La Suisse est «un pays frontalier, qui a une démocratie particulière, mais qui ne peut pas rester à l'écart du monde», a-t-il dit. «Je souhaite une Suisse de plus en plus européenne», a-t-il conclu.

(afp/nxp)

Créé: 14.07.2013, 17h26

Articles en relation

Les dessous du fragile accord fiscal franco-suisse

Successions Alors que la nouvelle convention franco-suisse sur les successions a été signée jeudi 11 juillet, l'avocate fiscaliste Manon Sieraczek-Laporte décryptele texte, qui doit encore être approuvé par le Parlement. Plus...

Paris et Berne signent un accord sur les successions

Différend fiscal Les ministres des Finances Eveline Widmer-Schlumpf et Pierre Moscovici ont signé jeudi à Paris la nouvelle convention de double imposition sur les droits de succession franco-suisse. Plus...

Moscovici affiche son idylle avec une jeune diplômée

France Jusqu'à récemment, le ministre français de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici refusait que l’on évoque sa vie privée dans la presse. Il a fini par changer d’avis, s'affichant au bras de Marie-Charline Pacquot. Plus...

Pierre Moscovici réfute toute «guerre fiscale» avec la Suisse

WEF 2013 Le ministre français des finances a réfuté vendredi à Davos toute «guerre fiscale» avec la Suisse. Après avoir rencontré Eveline Widmer-Schlumpf, il se dit prêt à faire «plus de pédagogie» après les «émotions» sur les forfaits fiscaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.