Le patron de la banque Barclays rend son tablier

Scandale financierLa décision était attendue après le tollé provoqué par le scandale du Libor. Président du conseil d’administration de la banque britannique Barclays, Marcus Agius a donné sa démission lundi.

La banque Barclays conduite par Marcus Agius avait écopé la semaine dernière d'amendes record des deux côtés de l'Atlantique pour avoir tenté de manipuler le Libor.

La banque Barclays conduite par Marcus Agius avait écopé la semaine dernière d'amendes record des deux côtés de l'Atlantique pour avoir tenté de manipuler le Libor. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les événements de la semaine dernière ont mis en évidence des comportements inacceptables au sein de la banque et ont porté un coup dévastateur à la réputation de Barclays», reconnaît Marcus Agius.

Par communiqué, il poursuit: «Nos clients, employés et actionnaires ont été déçus et j'en suis sincèrement désolé.»

La banque indique qu’elle va lancer un audit sur ses pratiques. Il doit conduire à un rapport public et à la publication d'un nouveau code de conduite pour ses employés.

Pas la seule

Barclays, une des quatre grandes banques du pays, a écopé la semaine dernière d'amendes record des deux côtés de l'Atlantique.

Il lui est reproché d'avoir tenté de manipuler le Libor, taux interbancaire de référence sur le marché londonien, et l'Euribor, taux de référence du marché monétaire en zone euro.

Ces taux définissent le prix auquel les banques se prêtent de l'argent, mais aussi indirectement ceux des crédits aux ménages et aux entreprises.

Tollé dans l'île

La nouvelle avait provoqué un véritable tollé dans le monde politique et dans la presse britanniques.

Cette démission est le dernier épisode en date d’un scandale qui pourrait aussi toucher UBS et Credit Suisse.

Avec une dizaine d’autres banques internationales, elles se seraient entendues pour maintenir le Libor à bas niveau entre 2007 et 2011. Ce qui aurait pu leur permettre de réduire les incertitudes dans leur gestion au plus fort de la crise financière. (ATS/PFB/nxp)

Créé: 02.07.2012, 10h27

Explication de texte

Le Libor

Le «London interbank offered rate» ou Libor est le taux de référence du marché interbancaire. C’est celui auquel les banques sont d’accord de se prêter de l’argent entre elles.

Publié quotidiennement à Londres par la British Bankers’ Association, il ne résulte pas des transactions réelles. Mais des affirmations d’une douzaine de grandes banques, sondées par Thomson Reuters.

En clair, le Libor est une moyenne de taux auxquels ces banques pensent pouvoir se financer. Dans différentes monnaies et à court terme.

Indicateur de la confiance ou non que les banques se font entre elles, c’est un bon indicateur de la santé globale du système financier. De très nombreuses opérations financières s’y réfèrent et d’autres taux en découlent. Les prêts aux entreprises à trois mois ou les taux variables des emprunts hypothécaires, par exemple.

La BNS utilise aussi le Libor pour conduire sa politique monétaire. Elle annonce en règle générale chaque trimestre une marge de fluctuation autour de cette valeur pour les dépôts à trois mois en francs.

En gérant les liquidités, et grâce aux effets en chaîne, la BNS presse ou relâche l’accélérateur de la croissance économique.

Articles en relation

Le Libor, un taux omniprésent qui sent le soufre

Finance Ce taux interbancaire est au centre d’un nouveau scandale financier. Plusieurs grandes banques l’auraient influencé indûment. Libor? Petite leçon de rattrapage. Plus...

Barclays ouvre une succursale de gestion de fortune à Zurich

Banque La banque d'investissement de Barclays, présente à Zurich depuis 2001, travaillera en étroite collaboration avec l'équipe gestion de fortune. Plus...

Trop élevés, les bonus d’UBS seront contestés

Assemblée générale Les actionnaires supportent de plus en plus mal les salaires que s'accordent les banques. Les patrons de Citigroup et Barclays ont dû battre en retraite. En Suisse, Ethos conteste les rémunérations d'UBS et le fera savoir le 3 mai. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.