Wolfgang Schäuble fait l'éloge des banques suisses

Conflit fiscalChangement de ton côté allemand: longtemps très critique vis-à-vis des banques suisses, Wolfgang Schäuble, ministre des Finances, a salué dimanche les progrès accomplis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis des mois, il faisait figure de faucon dans le conflit fiscal entre l'Allemagne et la Suisse. Wolfgang Schäuble a changé de ton ce week-end: le ministre allemand des Finances a salué dimanche, dans une interview accordée au Schweiz am Sonntag, les progrès et les efforts réalisés par les banques suisses en matière de lutte contre la fraude fiscale et pour la transparence.

«On ne se serait pas attendu, voici quelques années, à ce que les banques suisses poussent d'elles-mêmes si loin la démarche de suppression du secret bancaire», constate Wolfgang Schäuble.

La pression des Américains

Le ministre situe les premiers coups de butoir contre le secret bancaire aux recherches sur les fonds en déshérence de la période nazie: «Je me souviens des conversations avec les conseillers fédéraux, avec Arnold Koller, Flavio Cotti et Kaspar Villiger. A l'époque c'est la pression américaine qui a fait fléchir la Suisse. Aujourd'hui, c'est à nouveau avec les Américains, via l'accord FATCA, que l'échange de données est engagé.»

Wolfgang Schaüble revient également sur l'achat de CD contenant des données bancaires suisses: «Lorsque les CD ont commencé à circuler, au printemps 2010, j'ai participé à la première décision d'achat. J'ai alors appelé le ministre suisse des Finances Hans-Rudolf Merz et lui ai dit: "Je dois prendre une décision difficile qui sera inconfortable pour vous." C'est alors que nous avons décidé, pour la première fois, d'échanger des informations selon les critères OCDE, et ensuite d'entamer des négociations sur un traité fiscal.»

Pas de nouvel accord bilatéral

Au sujet de l'échange d'informations, Wolfgang Schäuble balaie l'hypothèse d'un nouvel accord bilatéral: tout se fera désormais dans le cadre de l'OCDE. «Si l'OCDE adopte une norme internationale, tout pourra aller très vite», estime le ministre, qui avertit tout de même que le refus de certains paradis fiscaux exotiques de s'associer à la démarche «ne devrait pas constituer une excuse pour un refus» de la Suisse.

«La Suisse est peut-être plus sage et plus sensible que d'autres pays, mais elle change également», analyse ce grand connaisseur de la Confédération. D'ailleurs, conscient des réticences de nombreux Suisses à voir leur pays rejoindre l'Union européenne, il affirme que l'approche bilatérale reste envisageable: «L'Europe est fondée sur le caractère volontaire. Pourquoi un petit pays ne pourrait-il pas suivre sa propre voie? J'ai un grand respect pour la culture et les traditions de la Suisse politique.»

Créé: 29.07.2013, 14h21

Articles en relation

Les autres Européens sont «jaloux», selon Wolfgang Schäuble

Crise de la dette Le ministre allemand des Finances a justifié lundi soir les critiques dont son pays est la cible en Europe par la jalousie des autres pays, dans une interview télévisée. Plus...

Achat de CD: projet de pénalisation controversé en Allemagne

Conflit fiscal Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a déclaré à la radio «Deutschlandfunk» qu'il est «incontestable» que l'achat de ces CD doit «être justifié légalement». Plus...

Le ministre des finances allemand comprend la Suisse

Conflit fiscal Wolfgang Schäuble calme le jeu suite au mandat d’arrêt suisse contre trois inspecteurs du fisc de Rhénanie du Nord-Westphalie. Il rejette tout lien avec l’accord fiscal en cours de renégociation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...