Les auberges de jeunesse parient sur l'avenir

SuissePrès de 1000 lits supplémentaires ou rénovés vont voir le jour ces six prochaines années.

Jacuzzi, espace détente ou encore sauna, le «Wellness hotel 4000» à Saas Fee représente le futur des auberges de jeunesse en Suisse.

Jacuzzi, espace détente ou encore sauna, le «Wellness hotel 4000» à Saas Fee représente le futur des auberges de jeunesse en Suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les auberges de jeunesse ont longtemps eu un problème d'image qui faisait fuir les trentenaires et plus. Mais cette image justement, les auberges de jeunesse n'en veulent plus et ont décidé d'augmenter fortement leur offre.

Près de 1000 lits, nouveaux ou rénovés, vont venir s'ajouter aux 6300 existants en Suisse, explique le Tages-Anzeiger dans son édition du 26 août. L'offre pourrait donc d'ici peu être la plus élevée depuis un quart de siècle. La folie des grandeurs a-t-elle atteint la vénérable institution?

«Pas du tout, c'est un développement conscient de nos activités», a rétorqué Fredi Gmür, le directeur des Auberges de Jeunesse Suisses (AJS) dans les colonnes de la Handelszeitung.

La concurrence affute ses armes

La stratégie ne manque en tout cas pas de courage à l'heure où l'hôtellerie suisse tire la langue. En outre, plus de 20% de sa clientèle provient de la zone euro, dont le pouvoir d'achat a chuté avec le franc fort. Le nombre de leurs nuitées a ainsi chuté de 21% en 2015.

La concurrence ne manque pas non plus dans cette gamme de tarifs. Les hôtels allemands à petit prix Motel One ont ouvert leur premier établissement à Bâle avec 136 chambres et un second est déjà prévu à Zurich en 2017. Sans parler d'Airbnb qui représente déjà près de 3% des nuitées dans l'hôtellerie suisse, selon l'Observatoire Valaisan du Tourisme.

Optimisme pour l'hiver

Pas de quoi effrayer les auberges de jeunesse. Rien de nouveau, a estimé leur directeur Fredi Gmür qui y voit la confirmation qu'il ne faut pas se concentrer que sur le prix. «Nous nous sommes engagés dans la durabilité et le sens de la communauté, ce qui nous distingue des autres.»

Quant à Airbnb, son offre s'adresse à une autre sorte de clientèle. «Nous avons le petit déjeuner et le repas du soir. Airbnb ne le fait pas.» Fredi Gmür n'a pas l'intention de se lancer dans une guerre des prix pour attirer des clients. Il préfère se concentrer sur des segments spécifiques, comme les familles ou les hôtes étrangers.

«Nous n'investirions pas à ce point si nous n'étions pas une organisation saine et si nous doutions du succès». Le directeur anticipe une légère hausse de la fréquentation en hiver ou au plus tard, l'année prochaine grâce à la fidélité de la clientèle suisse. «Leur part a crû sans cesse ces dernières années.»

Une part stable

Un optimisme justifié aux yeux de Christian Laesser, professeur pour le tourisme à l’Université de Saint-Gall. «Les auberges de jeunesse ont désormais une tout autre positionnement qu'il y a 20 ou 30 ans: elles se veulent modernes avec tout ce qu'il faut pour séjourner mais de bonne qualité.»

Les stratégies de prix élevés ou plus faibles sont particulièrement prometteuses parce qu'elles sont «limpides et facilement compréhensibles», a ajoutée le professeur. Et les auberges de jeunesse se positionnent clairement sur la seconde.

Beaucoup de ces auberges sont également situés dans les lieux à la mode comme St. Moritz, Gstaad, Zermatt ou Zurich. «La concurrence y est féroce mais les auberges de jeunesse se trouvent dans un marché en croissance.»

En 2015, près de la moitié des séjours de trois nuits passés par les Suisses a eu lieu sur le territoire national. Une proportion qui est restée stable ces dernières années. «Cela reste une bon chiffre pour un si petit pays», a souligné Christian Laesser. (nxp)

Créé: 26.08.2016, 13h58

Articles en relation

Les Auberges de jeunesse poursuivent leur renouvellement

Suisse Trois nouveaux établissements sont en cours de création, permettant la mise à disposition de près de 500 nouveaux lits. Plus...

Le franc fort induit toujours la baisse de nuitées

Tourisme 2015 Campings, auberges de jeunesse ou hôtels: le tourisme accuse toujours un recul assez net en Suisse. Plus...

Chiffre historique pour les auberges de jeunesse

Para-hôtellerie Les auberges de jeunesse suisses ont enregistré le 2e meilleur chiffre d'affaires de leur histoire en 90 ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.