Audi rappelle jusqu'à 850'000 véhicules diesel

AutomobileLa marque faisant partie du groupe Volkswagen veut abaisser les émissions polluantes, quelques jours après une démarche similaire de son concurrent Daimler.

Après VW et Daimler, c'est au tour d'Audi de reconnaître des problèmes de diesel.

Après VW et Daimler, c'est au tour d'Audi de reconnaître des problèmes de diesel. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le constructeur haut de gamme allemand Audi a annoncé vendredi le rappel de jusqu'à 850'000 véhicules diesel pour abaisser leurs émissions polluantes. Cette annonce intervient quelques jours après une démarche similaire de son concurrent Daimler.

Ce rappel volontaire de la filiale de Volkswagen (VW), gratuit pour les clients, concerne des véhicules dotés de moteurs V6 et V8 TDI répondant aux normes Euro 5 et Euro 6 (les plus récentes), en Europe mais aussi dans d'autres pays non spécifiés hormis les Etats-Unis et le Canada, a indiqué la marque aux anneaux dans un communiqué.

Parmi les véhicules rappelés figurent aussi des véhicules Volkswagen et Porsche, autres marques du groupe Volkswagen, équipés de ces moteurs.

Installation d'un nouveau logiciel

Le rappel consistera, en accord avec l'agence fédérale de l'automobile KBA, chargée des homologations de véhicules en Allemagne, à installer un nouveau logiciel afin d'améliorer «le comportement de (leurs) émissions dans les conditions réelles de conduite», explique pudiquement Audi.

Le constructeur espère ainsi «contribuer à réduire l'ensemble des émissions dans les centre-villes» et à «contrecarrer de possibles interdictions de circulation», ajoute le constructeur bavarois.

Suisse touchée

Interrogé, un porte-parole d'Audi n'était pas en mesure de donner des détails sur les pays concernés ou la répartition du rappel par marques. Il a toutefois indiqué que les moteurs V6 et V8 TDI constituaient une «grande partie» des véhicules diesel d'Audi.

En Suisse, il est pour l'heure impossible de déterminer le nombre de voitures concernées. «Nous allons procéder à ces modifications d'équipement progressivement», précise à l'ats Katja Cramer, porte-parole d'Amag, l'importateur du groupe VW sur sol helvétique.

A titre de comparaison, la marque aux anneaux a vendu 1,87 million de véhicules en 2016, toutes motorisations confondues.

Sommet de crise prévu début août

Son initiative survient trois jours après que l'allemand Daimler a étendu une mesure de rappel volontaire à plus de trois millions de véhicules diesel de sa marque Mercedes-Benz en Europe.

Le débat sur le sort à réserver aux véhicules diesel, dont les émissions polluantes (NOx) sont supérieures à celles des véhicules essence, fait actuellement rage en Allemagne, près de deux ans après l'éclatement du scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen.

Les pouvoirs publics, pris en tenaille entre le souci de ne pas léser l'industrie automobile et leurs obligations en matière de santé publique, ont convoqué un sommet de crise sur le diesel. Il réunira le 2 août à Berlin responsables politiques et constructeurs automobiles.

Ventes de voiture diesel en repli

L'idée était de s'accorder sur un plan de bataille pour réduire les émissions polluantes des véhicules diesel dans le pays, mais les constructeurs semblent avoir décidé de prendre les devants.

Ils cherchent à éviter la menace de plus en plus tangible, dans plusieurs grandes villes du pays, de voir les véhicules diesel interdits de circulation certains jours. Cette menace a déjà des effets sur les ventes de voitures diesel, en repli.

Les constructeurs, pas seulement allemands, ont pendant des années profité de ce que beaucoup jugent être une faille dans la réglementation européenne. Ils désactivaient le filtrage des émissions polluantes dans certaines conditions, par exemple en cas de températures extérieures basses, au motif que cela protégeait les moteurs. (afp/nxp)

Créé: 21.07.2017, 13h40

Union sacrée pour sauver le diesel

Le gouvernement allemand et les professionnels de l'automobile ont convenu de lancer un plan de sauvetage du diesel. Celui-ci comporte un programme de mise à jour des logiciels équipant les véhicules, ont déclaré des sources gouvernementales et industrielles vendredi.

Le coût de ce plan, destiné à éviter que le diesel soit interdit dans les villes, sera d'un peu moins de 2 milliards d'euros (2,2 milliards de francs). Le secteur de l'automobile a accepté d'assumer une dépense représentant une centaine d'euro par véhicule, ont ajouté les sources.

Les véhicules diesel de toutes marques équipés de moteur aux normes Euro-5 et Euro-6 seront mis à jour, permettant de réduire de 20% environ la pollution par l'oxyde d'azote, ont encore dit les sources, précisant que le plan serait présenté début août.

Les professionnels de l'automobile et le ministre des Transports Alexander Dobrindt doivent discuter de la pollution des moteurs diesel lors d'un sommet organisé le 2 août.

Galerie photo

En images, le scandale Diesel des tests truqués

En images, le scandale Diesel des tests truqués Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d'un logiciel truqueur. Les soupçons se sont étendus depuis à l'ensemble de l'industrie.

Articles en relation

Daimler rappelle plus de 3 millions d'auto diesel

Europe Le constructeur va devoir effectuer des améliorations sur des modèles de la marque Mercedes-Benz. Plus...

Rejets nocifs des véhicules diesel dénoncés

Dieselgate Plusieurs organisations s'allient pour dénoncer la pollution due aux véhicules diesel. Elles demandent au Conseil fédéral d'intervenir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...