Passer au contenu principal

Vers un avenir prometteur?

Votre verre est-il à moitié plein ou à moitié vide? Klaus Schwab, le fondateur et le président exécutif du WEF pense que nous devrions tous faire preuve d’un peu plus d’optimisme. L’analyse de Richard Quest, présentateur CNN International à la veille de l’ouverture du sommet.

Richard Quest.
Richard Quest.
Image CNN

«L’année dernière nous étions dans une atmosphère de crise et d'insécurité générale» m’a-t-il dit. «Je crois qu’il est temps de regarder de nouveau vers l’avant de façon constructive».

Klaus Schwab voit des éclaircies partout, y compris dans le progrès par rapport au forum de l’année précédente, où les discussions sur «l’effondrement de l’euro et la fin de l’Europe» étaient au centre des préoccupations. Comme il me le rappelle «ça ne s’est toujours pas produit».

Il a raison, en dehors des Etats-Unis et de l’UE la plupart du Monde progresse doucement mais sûrement et les risques économiques qui existent sont, une fois de plus, transatlantiques.

Davos peut devenir un lieu de plaintes constantes sur les peines du monde et pourquoi il est si difficile d’y mettre fin. Une semaine intense de débats sur la souffrance fiscale américaine, la dette européenne, la faim dans le tiers monde, la pauvreté et le réchauffement climatique,…qui donneront à n’importe qui l’envie de s’enfuir en pleurs.

Schwab insiste pour une perspective plus optimiste «Nous avons observé certains signes de reprise économique, nous devons structurer notre futur de façon plus positive ». En langage Davos cela veut dire qu’il veut que nous soyons «plus dynamiques». Mais avec le taux de chômage de l’UE qui est passé au dessus de 11% et qui croît toujours, les inégalités qui se creusent, le clivage social et l’impasse politique à Washington, c’est un état d’esprit difficile à adopter.

Je suppose que ce que Schwab veut dire c’est que même si nous devons soulever des problèmes sérieux, il serait plus bénéfique de les aborder sous un angle «verre à moitié plein» plutôt que de l’angle journalistique habituel du «verre complètement vide ». D’accord, professeur Schwab, l’avenir s’annonce prometteur.

Ci-dessous la vidéo de l’interview accordée par Klaus Schwab à Richard Quest

Retrouvez Richard Quest en direct de Davostous les jours à 20h sur CNN.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.