Axpo retrouve les bénéfices en 2016/2017

EnergieLe groupe énergétique alémanique a dégagé un bénéfice de 310 millions de francs, contre une perte de 1,25 milliard un an plus tôt.

Le développement s'est avéré particulièrement positif à l'étranger pour Axpo.

Le développement s'est avéré particulièrement positif à l'étranger pour Axpo. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme attendu, Axpo a renoué avec les profits au terme de l'exercice décalé 2016/2017. Réduisant ses coûts et tirant profit de la bonne tenue de ses affaires à l'étranger, le numéro deux helvétique de l'électricité a dégagé un bénéfice de 310 millions de francs, contre une perte de 1,25 milliard un an plus tôt.

L'absence de correctifs de valeur d'ampleur, qui avaient entraîné le groupe dans le rouge au cours des trois derniers exercices, a aussi joué un rôle déterminant, rappelle mercredi le groupe sis à Baden (AG). Devant la presse à Zurich, son patron, Andrew Walo, s'est réjoui du retour aux chiffres noirs et d'une «très bonne performance opérationnelle».

Sur l'exercice sous revue, achevé fin septembre, les dépréciations passées sur les infrastructures se sont chiffrées à 61 millions de francs, reflet de l'augmentation des prix enregistrée depuis mars 2016. Un an auparavant, ces correctifs de valeur s'étaient hissés à 1,6 milliard.

Axpo a aussi bénéficié d'une indemnisation supplémentaire de 163 millions de francs versée par Swissgrid pour la reprise du réseau à haute tension. Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'est lui amélioré à 269 millions, contre une perte de 1,23 milliard un an auparavant.

Revenus en hausse

Alors que le groupe a fourni près d'un quart d'électricité de moins au regard de l'exercice précédent, ses revenus ont nettement progressé, passant de 5,42 à 5,57 milliards de francs. Développant depuis plusieurs années ses activités à l'étranger, Axpo est parvenu à enregistrer un substantiel bénéfice sur ses affaires indépendantes des prix de l'électricité.

Mais Axpo a aussi pu s'appuyer sur l'augmentation du prix de l'électricité en Europe depuis mars 2016 ainsi que sur ses lucratives affaires de négoce dans pas moins de 27 pays. Le groupe a aussi accru sa production éolienne, en particulier en France avec six nouvelles installations qui ont porté leur total à 37.

Alors que la Suisse ne compte que 37 sites de production, Volkswind, la filiale d'Axpo dans ce segment, détient 60 parcs éoliens, a noté Andrew Walo. Et l'expansion devrait se poursuivre.

Outre un bon résultat financier, le groupe a aussi bénéficié des efforts engagés dans la réduction des coûts, l'objectif d'économies de 200 millions de francs ayant été dépassé.

L'achèvement de la centrale de pompage-turbinage de Limmern (GL) s'est aussi soldé sur une chute des investissements de 890 à 294 millions de francs.

Centrales nucléaires à l'arrêt

Sur l'exercice sous revue, Axpo a développé son portefeuille d'activités indépendantes des prix de l'électricité, notamment dans les infrastructures informatiques, avec Avectris et dans la communication de crise avec Axpo WZ Systems. Axpo a en parallèle cédé toute une série de participations minoritaires dans diverses sociétés électriques en Suisse ainsi que le château de Böttstein (AG).

En Suisse, l'activité de production d'énergie est restée déficitaire, conséquence de l'arrêt durant plusieurs mois des centrales nucléaires. A ce titre, Andrew Walo s'est dit confiant de voir le réacteur numéro un de l'installation de Beznau reprendre sa production à fin février 2018.

Le plus ancien réacteur commercial du monde, entré en service en 1969, a été mis à l'arrêt en mars 2015 en raison de défauts constatés dans l'acier de la cuve de pression. Selon Andrew Walo, l'interruption de la production a coûté près de 300 millions de francs, dont 245 millions pour les achats de courant de substitution.

Axpo a aussi dû faire face à un surcoût de 22,5 millions de francs, suite à la déconnexion du réseau de la centrale nucléaire de Leibstadt (AG), dont le groupe détient 50%, pour sa révision annuelle. Ces travaux se sont achevés avec 41 jours de retard et l'installation ne fonctionne toujours pas à plein régime.

Optimisme prudent

La filiale des Forces motrices de Suisse centrale (CKW) a en revanche elle aussi renoué avec les profits. Les CKW représentent la seule unité du groupe à disposer de clients captifs auxquels les coûts de production peuvent être facturés, a précisé Andrew Walo.

Evoquant ses perspectives, Axpo se veut prudemment optimiste. La hausse des prix du courant en Europe ainsi que le renforcement de l'euro par rapport au franc laissent entrevoir à moyen terme une évolution favorable des revenus liés à la production électrique. Mais cela ne se reflétera dans les comptes qu'à compter de l'exercice 2019/20.

Dans un contexte qui demeurera difficile, Axpo entend poursuivre ses efforts de réduction des coûts. En parallèle, le groupe veut encore optimiser son coeur de métier et améliorer la création de valeur de ses activités indépendantes des prix du courant. (ats/nxp)

Créé: 20.12.2017, 08h15

Articles en relation

La plupart des entreprises électriques se portent bien

Suisse Exceptés Alpiq et Axpo, le secteur actif dans la production d'électricité se porte bien, selon une étude de la Confédération. Plus...

Une centrale va devenir une attraction touristique

Canton de Glaris L'installation électrique située à Limmern, qui a coûté 2 milliards à Axpo, pourra être visitée en 2018. Plus...

Axpo devrait redevenir bénéficiaire

Energie L'entreprise énergétique devrait boucler l'exercice 2016/2017 sur un bénéfice, après avoir subi des pertes lors des trois exercices précédents. Plus...

Le patron d'Axpo plaide pour une taxe sur le CO2

Électricité Andrew Walo, directeur général du groupe énergétique Axpo, estime qu'une nouvelle taxe sur le CO2 rapporterait chaque année entre 500 et 600 millions de francs. Plus...

Le conseil d'administration d'Axpo se renouvelle

Baden (AG) Le conseil d'administration d'Axpo propose l'élection de quatre nouveaux membres pour la période 2017-2019 lors de l'assemblée générale du 10 mars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.