Passer au contenu principal

La Banque cantonale de Bâle dans la tourmente

La banque cantonale de Bâle (BKB) avait déposé une plainte pénale en mars après avoir constaté des irrégularités sur les comptes de la société financière argovienne ASE. Le directeur général de la BKB annonce son départ.

Le directeur général de la BKB Hans Rudolf Matter assume ses responsabilités et annonce son départ à la retraite anticipée pour la fin de l'année.
Le directeur général de la BKB Hans Rudolf Matter assume ses responsabilités et annonce son départ à la retraite anticipée pour la fin de l'année.
Keystone

La Banque cantonale de Bâle (BKB) a bouclé son enquête à l'encontre de la société financière ASE Investment, soupçonnée de fraude.

Le directeur général de la BKB Hans Rudolf Matter assume ses responsabilités et annonce son départ à la retraite anticipée pour la fin de l'année.

«Il est à craindre que les anciens clients de ASE Investment possédant des comptes auprès de la BKB ont à eux seuls subi des pertes dépassant les 100 millions de francs», a communiqué mardi la banque bâloise.

Hans Rudolf Matter restera à la disposition de l'établissement afin d'assurer la transition. La direction par intérim de la BKB sera assurée par Guy Lachapelle, jusqu'ici responsable pour la clientèle commerciale et institutionnelle.

La banque avait déposé une plainte pénale en mars après avoir constaté des irrégularités sur les comptes de la société financière argovienne ASE, basée à Frick. Des enquêtes de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) et du ministère public argovien sont en cours.

Licenciements à Zurich

Le rapport d'enquête réalisé par l'étude d'avocats Bär & Karrer, mandatée par la BKB, est accablant pour ASE Investment. Le gérant de fortune indépendant aurait ainsi trompé pendant des années sa clientèle, la FINMA ainsi que la BKB, selon cette dernière.

Plus de 500 investisseurs, auxquels ASE avait promis des rendements très élevés, ont été victimes des pratiques commerciales de la société, avait communiqué en mai la FINMA. Comme d'autres banques sont concernées, la BKB dit ne pas être en mesure d'estimer le volume total des dommages.

Le rapport d'enquête juge par ailleurs positive la structure organisationnelle de la BKB, mais souligne que la banque aurait dû reconnaître les risques et ainsi les limiter. Le gestionnaire ASE avait ouvert des comptes pour sa propre clientèle auprès de la filiale zurichoise de la BKB.

Estimant que la division de banque privée de sa succursale a failli à son devoir de contrôle interne, la BKB annonce le licenciement de trois collaborateurs à Zurich, et des avertissement à quatre autres personnes. Quant aux éventuels dédommagements, la BKB entend s'arranger à l'amiable avec ses clients lesés par ASE.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.