La Banque nationale s’engage dans l’arène politique

Initiative sur l'orL’institut d’émission, fondé en 1907, lance des avertissements qui toucheront probablement les Vaudois et les Genevois.

Fritz Zurbrügg, membre du directoire de la Banque nationale suisse (BNS) alerte sur les risques liés à l'initiative populaire de l'UDC intitulée «Sauvez l’or de la Suisse».

Fritz Zurbrügg, membre du directoire de la Banque nationale suisse (BNS) alerte sur les risques liés à l'initiative populaire de l'UDC intitulée «Sauvez l’or de la Suisse». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le peuple suisse se prononce le 30 novembre sur l’initiative populaire de l’UDC (Union démocratique du centre) intitulée «Sauvez l’or de la Suisse». Ce scrutin inquiète la Banque nationale suisse (BNS). A tel point qu’un de ses directeurs s’engage dans le débat public précédant la votation. «Avec l’initiative sur l’or, les montants versés aux cantons diminueraient de façon continue», prévient Fritz Zurbrügg, dans une interview publiées dans les éditions d’aujourd’hui des quotidiens Südostschweiz et Nordwestschweiz.

Rappelons que l’initiative de l’UDC impose des règles strictes en matière de gestion du métal jaune: les réserves d’or devraient constituer au moins 20% des actifs de la BNS, celle-ci ne serait plus autorisée à en vendre et l’intégralité de ses stocks d’or seraient maintenus sur le territoire suisse.

Une exception

«Normalement nous ne nous exprimons que discrètement sur des votations. L’initiative sur l’or est une exception, car son adoption aurait une influence directe sur les activités de la BNS. Elle l’empêcherait de remplir le mandat que lui confère la loi sur la Banque nationale», estime Fritz Zurbrügg. Du coup, en tant qu’actionnaires, les cantons en pâtiraient sérieusement. Et la région de l’arc lémanique paraît particulièrement concernée.

Le printemps dernier, la BNS avait déjà réussi une première malheureuse: elle n’avait pas versé de dividende à la Confédération et aux cantons au titre de l’exercice écoulé, Et il en avait coûté un manque à gagner de 39 millions de francs pour l’Etat de Genève, finalement intégré dans les comptes de 2013. Souvenir amer, quelque soit le montant, puisque la dette publique du canton de Genève devrait en effet s’élever à 13,2 milliards de francs l’an prochain, soit plus de 27'000 francs par habitant.

Les citoyens vaudois ne devraient pas être insensibles non plus aux avertissements de Fritz Zurbrügg, même si la dette publique de leur canton se limite actuellement à 423 millions de francs. Le Pays de Vaud avait en effet subi un manque à gagner de 50 millions de francs le printemps dernier, lorsque la BNS avait confirmé sa décision de fermer le robinet des dividendes au titre de l’exercice écoulé. « Nous espérons que la BNS revienne à meilleure fortune cette année et qu’un dividende soit versé l’an prochain», nous confiait le 7 mars dernier le chef du Département vaudois des finances, Pascal Broulis.

La prospérité de la BNS et le versement de dividendes nécessite précisément un haut degré d’indépendance. Surtout lors de défis comme le maintien d’un cours plancher de l’euro par rapport au franc depuis le 6 septembre 2011. Simultanément l’institut d’émission détient les plus importantes réserves d’or du monde par rapport au nombre d’habitants (1040 tonnes). Alors que la valeur du kilo de métal jaune a chuté de 30% au cours de l’exercice écoulé.

Tenant compte de ces réalités, la Fédération patronale vaudoise use de mots très durs au sujet de l’initiative sur l’or : «Inutile, dangereuse et contre-productive.»

Créé: 29.10.2014, 13h46

Articles en relation

L'UDC lance sa campagne pour «sauver» l'or de la Suisse

Votations du 30 novembre L'initiative «Sauvez l'or de la Suisse» exige que la BNS stoppe ses ventes d'or, qu'elle ramène en Suisse tout le métal jaune stocké à l'étranger et qu'elle constitue des réserves d'or pour au moins 20% de ses actifs. Plus...

Le Conseil fédéral lance la campagne contre l'initiative sur l'or

Or de la BNS La bataille est lancée en vue de la votation du 30 novembre sur le texte «Sauvez l'or de la Suisse» de l'UDC. Eveline Widmer-Schlumpf est venue dire tout le mal qu'elle pensait de ce texte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.