Passer au contenu principal

La Banque nationale suisse provoque une onde de choc

Stupéfaction générale! La banque centrale abolit le cours plancher de l’euro par rapport au franc, introduit le 6 septembre 2011. Les milieux économiques manifestent surtout des craintes et critiques.

Bien qu'il ait auparavant affirmé maintenir le cours plancher, Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse, annonçait le contraire jeudi.
Bien qu'il ait auparavant affirmé maintenir le cours plancher, Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse, annonçait le contraire jeudi.
AFP

Stupéfaction générale dans toute la Suisse. La banque nationale (BNS) a décidé hier d’abolir le cours plancher de l’euro par rapport au franc, fixé à 1,20 franc le 6 septembre 2011. La direction générale avait pourtant tout fait pour que personne ne puisse prévoir un tel choix.

«Après avoir effectué une évaluation de la situation, il y a moins d’un mois, nous sommes totalement déterminés et convaincus: le cours plancher de l’euro par rapport au franc doit rester le pilier de notre politique monétaire», affirmait encore lundi dernier le vice-président de la banque centrale helvétique, Jean-Pierre Danthine, sur RTS. Son supérieur, Thomas Jordan, manifestait lui-même une volonté similaire le 18 décembre, lors d’une conférence de presse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.