Bayer obtient le feu vert américain

Rachat de MonsantoBayer a obtenu mardi l'autorisation des autorités américaines de la concurrence de racheter le spécialiste des semences Monsanto.

Avant les Etats-Unis, Bayer avait déjà obtenu le feu vert de l'Union européenne, du Brésil et de la Russie. Il lui manque encore ceux du Canada et du Mexique.

Avant les Etats-Unis, Bayer avait déjà obtenu le feu vert de l'Union européenne, du Brésil et de la Russie. Il lui manque encore ceux du Canada et du Mexique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bayer a obtenu mardi, sous condition, l'autorisation des autorités américaines de la concurrence de racheter le spécialiste des semences Monsanto. Cette étape ce qui élimine un obstacle important à la réalisation de cette opération de 62,5 milliards de dollars (61,85 milliards de francs).

Ce feu vert des Etats-Unis est assorti d'une condition, a précisé le département de la Justice (DoJ): que le groupe chimique allemand cède pour environ neuf milliards de dollars d'actifs. Les cessions réclamées par les autorités américaines «recoupent étroitement» celles demandées par l'Union européenne, a dit une source ayant connaissance de l'accord conclu entre Bayer et l'administration américaine.

Makan Delrahim, qui dirige les services de la concurrence du département de la Justice, a déclaré que les cessions d'actifs acceptées par Bayer étaient «les plus importantes jamais réclamées par les Etats-Unis».

Feu vert de Bruxelles

Dans le cadre d'accords conclus avec différentes autorités de la concurrence dans le monde, notamment avec la Commission européenne, le groupe allemand s'est engagé à vendre l'intégralité de ses semences de coton, de colza et de soja et ses semences potagères ainsi que ses activités dans l'agriculture numérique. Il va aussi renoncer à son herbicide Liberty, concurrent du Roundup de Monsanto.

Bayer va notamment vendre à son concurrent et compatriote BASF des actifs générant 2,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Il a dit mardi que la Commission européenne avait donné son feu vert à ces cessions.

Avant les Etats-Unis, il avait déjà obtenu l'approbation de l'Union européenne, du Brésil et de la Russie. Il lui manque encore ceux du Canada et du Mexique. Si l'opération n'est pas bouclée d'ici le 14 juin, Monsanto pourra dénoncer l'accord et solliciter un meilleur prix.

Intégration dans deux mois

Bayer a déclaré mardi s'attendre à obtenir les dernières autorisations dans des délais très brefs. «L'accord du DoJ nous rapproche de notre objectif de créer un groupe leader en agriculture», a réagi le président du directoire de Bayer, Werner Baumann, dans un communiqué.

Le groupe allemand s'attend à ce que le processus d'intégration de Monsanto débute dès que les ventes à BASF auront été réalisées, ce qui devrait prendre deux mois, selon ses estimations.

Il a annoncé la semaine dernière que les synergies attendues de l'acquisition de Monsanto seraient inférieures d'environ 300 millions de dollars à son précédent objectif en raison de la nécessité de céder davantage d'actifs qu'il ne l'envisageait initialement. (ats/nxp)

Créé: 29.05.2018, 19h06

Articles en relation

Le rachat de Monsanto par Bayer est validé

Union européenne Le géant allemand pourra bien racheter le spécialiste des pesticides. Mais sous conditions. Plus...

OGM: Monsanto attise les craintes de monopole

Agrochimie Le géant américain de l'agrochimie a de grandes ambitions pour sa nouvelle semence, appelée dicamba. Plus...

Monsanto pourra exploiter un herbicide controversé

Etats-Unis Un Etat américain est allé à l'encontre des recommandations de son administration pour autoriser le dicamba, un cousin du glyphosate. Plus...

L'UE reporte son vote sur le glyphosate

Agriculture Il faudra encore attendre pour être fixé sur le sort de l'herbicide controversé de la firme américaine Monsanto. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.