Bénéfice net en chute libre pour ABB

ElectrotechniqueLa rentabilité du géant zurichois de l'électrotechnique a plongé au 2e trimestre. ABB n'a pu dégager qu'un bénéfice net inférieur de 91% à celui de l'an dernier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

ABB a vu sa rentabilité plonger au 2e trimestre, conséquence de la vente à perte de son activité dans les onduleurs solaires. Affichant des ventes et des commandes en hausse, le géant zurichois de l'électrotechnique n'a pu dégager qu'un petit bénéfice net de 64 millions de dollars, 91% de moins que les 681 millions engrangés douze mois auparavant.

En ne considérant que les activités poursuivies, suite à la cession en cours à Hitachi de l'ex-division de équipements pour réseaux électriques, ABB a achevé le 2e trimestre sur une perte nette de 54 millions de dollars (52,7 millions de francs), contre un montant positif à hauteur de 524 millions à fin juin 2018, indique jeudi la multinationale sise à Zurich. Le débours reflète la vente à perte annoncée il y quelques jours des onduleurs solaires, celle-ci se soldant sur une charge exceptionnelle de 455 millions.

Le bénéfice net trimestriel des activités abandonnées s'est lui inscrit à 142 millions de dollars. Le résultat opérationnel Ebita s'est contracté de 4% à 825 millions. A taux de change constants et sur une base comparable, il a cependant augmenté de 1%. La marge correspondante s'est réduite de 110 points de base à 11,5%.

Le chiffre d'affaires s'étoffe

Quant au chiffre d'affaires, il s'est étoffé de 7% à 7,171 milliards de dollars. Exprimée en devises locales, la croissance s'est hissée à 2%. La bonne tenue des ventes dans les divisions Electrification, Automation industrielle et moteurs a permis de compenser la performance plus faible du segment Robotique et automation. Les entrées de commandes ont gagné 4% à 7,4 milliards de dollars.

La performance s'est révélée supérieure aux attentes moyennes des analystes. Sondés par AWP, ces derniers avaient anticipé des entrées de commandes de 7,26 milliards de dollars, un chiffre d'affaires de 6,964 milliards et un Ebita opérationnel de 814 millions.

Evoquant ses perspectives ABB demeure prudent. Alors que les signaux conjoncturels divergent pour l'Europe et la Chine, les Etats-Unis s'orientent sur une phase de croissance durable. Les principaux marchés d'ABB devraient demeurer robustes, malgré quelques vents contraires dans l'industrie. L'évolution des prix du pétrole et des taux de change continueront d'influence la performance du groupe. (ats/nxp)

Créé: 25.07.2019, 07h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...