Passer au contenu principal

Bénéfice net en recul de moitié pour Implenia

Le numéro un suisse de la construction a réalisé un bénéfice net de 8 millions de francs, ce qui représente la moitié moins qu'à la même période de 2014.

La performance d'Implenia est inférieure aux prévisions des analystes.
La performance d'Implenia est inférieure aux prévisions des analystes.
Keystone

Implenia a vu sa rentabilité diminuer au cours du premier semestre, malgré une amélioration de ses revenus. Le numéro un suisse de la construction a réalisé un bénéfice net de 8 millions de francs, soit une chute de plus de moitié (53%) en rythme annuel.

Le recul s'explique par les coûts de consolidation de l'entreprise allemande Bilfinger Construction, a indiqué jeudi 20 août le groupe basé à Dietlikon (ZH). Cette transaction a en revanche permis au groupe de générer davantage de revenus. Le chiffre d'affaires a ainsi progressé de 7,2% à 1,51 milliard de francs, Bilfinger contribuant à hauteur de 189,9 millions à ce montant.

Au niveau opérationnel, le résultat EBIT divisions a diminué de plus d'un quart (-26,5%) à 15,4 millions de francs, compte tenu des effets exceptionnels d'acquisition et des coûts d'intégration non récurrents de Bilfinger. Sur une base ajustée, soit sans ces éléments extraordinaires, il affiche une hausse de 2,2% à 21,4 millions.

Les effets de change ont pesé tant sur le chiffre d'affaires (-35,8 millions de francs) que sur le résultat (0,7 million) durant la période sous revue, en particulier ceux liés à l'euro et à la couronne norvégienne.

Carnet de commandes en hausse

Le carnet de commandes a connu une évolution favorable. A fin juin, il affichait une progression de 21,3% sur un an à 4,2 milliards de francs. Sans tenir compte de l'acquisition de Bilfinger Construction, la hausse s'élève encore à 5%, une performance qualifiée de «très satisfaisante» par le groupe.

Dans le détail, le segment Development (développement de projets immobiliers) a amélioré son résultat opérationnel de 2,7% à 15 millions de francs. La marche des affaires est demeurée très favorable, en particulier dans la région de Zurich et en Suisse romande, note Implenia.

Le segment Suisse a pour sa part légèrement réduit sa perte d'exploitation à 6,1 millions de francs, contre -7 millions un an plus tôt. L'unité Modernisation a poursuivi sa croissance, les activités de région en Suisse ont également progressé de manière satisfaisante. L'unité Buildings (bâtiments complexes) est toutefois restée en deçà des attentes.

Effets de change

De son côté, la division Infrastructure a enregistré un résultat EBIT de 5,7 millions de francs, en hausse de 9,3%. Le segment a profité du bon taux d'occupation dans les travaux spéciaux de génie civil et de la marche satisfaisante des affaires dans la construction de tunnels en Suisse.

Enfin, le segment International, qui opère en Scandinavie et dans les pays étrangers germanophones, a été pénalisé par des coûts d'amortissement, son résultat opérationnel dégringolant de 90,2% à 0,8 million de francs. Les investissements dans les structures et les ressources humaines en Norvège ont pesé sur le résultat de la division. Le segment a également été affecté par la dépréciation de l'euro et de la couronne norvégienne.

Perspectives positives

La performance d'Implenia est inférieure aux prévisions des analystes interrogés par l'agence financière awp. Le groupe a confirmé cependant son objectif d'EBIT de 140 à 150 millions de francs pour les années 2016/2017.

Implenia estime en mesure de réaliser en 2015 un résultat opérationnel supérieur à celui de l'exercice précédent, sur une base comparable. La direction de l'entreprise zurichoise se fonde sur son carnet de commandes bien garni et des perspectives de marché positives.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.