Le bénéfice net de Schindler plonge en 2015

AscenseursLes ventes du fabricant lucernois d'ascenseurs ont en revanche progressé de 1,6%, à 9,39 milliards.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Accroissant ses revenus malgré la vigueur du franc et un marché chinois en repli, Schindler affiche une rentabilité en fort repli en 2015. Le fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers mécaniques a vu son bénéfice net chuter de 17,2% à 747 millions, conséquence de gains exceptionnels de 162 millions en 2014.

Sur une base comparable, le bénéfice net a en revanche augmenté légèrement au regard de l'année précédente à 747 millions de francs, a précisé vendredi le groupe établi à Ebikon et dont la holding est basée à Hergiswil (NW). Cette dernière a bouclé l'exercice sous revue sur un résultat net de 490 millions, contre 761 millions en 2014.

Le résultat d'exploitation avant intérêt est impôts (EBIT) a lui aussi plongé, soit de 12% à 1 milliard de francs. Hors éléments exceptionnels, la performance opérationnelle, quand bien même amputée de 87 millions en raison des effets de change, a cependant bondi de 7,5%. Exprimé en devises locales, l'EBIT s'est envolé de 16,8%.

Malgré l'impact négatif de 472 millions de francs des effets de change ainsi que le premier repli de la demande en Chine pour de nouvelles installations depuis plus de 20 ans, le chiffre d'affaires a augmenté de 1,6% à 9,39 milliards de francs. Exprimée en devises locales, la croissance s'est portée à 6,7%.

Bénéfice inférieur aux attentes

Les entrées de commandes se sont en revanche légèrement tassées par rapport au record établi en 2014, soit de 0,1% à 9,97 milliards de francs. A taux de change constants, elles ont cependant augmenté de 4,6%. A fin décembre, le carnet d'ordres de 9,36 milliards dépassait de 1,1% le niveau affiché douze mois auparavant.

La performance s'est révélée légèrement inférieure aux attentes des analystes au niveau du bénéfice net, alors que les entrées de commandes et les revenus ont largement dépassé les anticipations.

Malgré un versement réduit par rapport à l'exercice 2014, en raison de l'absence d'un dividende spécial, les investisseurs ont visiblement goûté les résultats dévoilés vendredi. Vers 10h30 à la Bourse suisse, le bon de participation Schindler gagnait 2,32% à 154,60 francs, dans un marché élargi en rebond de 1,2%.

De manière générale, Schindler note être parvenu à renforcer sensiblement sa position sur ses marchés clefs, conformément à sa stratégie. Pour la première fois depuis sa fondation en 1874, le groupe de Suisse centrale a vendu les deux tiers de ses nouveaux équipements en Asie.

Stratégie de croissance fructueuse

En l'espace de dix ans, la part à l'ensemble de revenus engrangés dans la région Asie-Pacifique a plus que doublé, passant de 15 à 33%. Dans le même temps, celle de l'Europe a chuté de 56 à 39%, alors qu'elle est restée quasiment stable en Amérique, reculant de 29 à 28%.

L'an passé, en termes d'unités, le marché de la région Asie-Pacifique pour les nouvelles installations a généré 77% de la demande globale qui s'est réduite de 3%. Pour Schindler, les entrées de commandes dans cette dernière zone ont représenté 65% du total.

Le ralentissement de l'économie chinoise, qui a pesé sur les investissements dans la construction d'immeubles résidentiels, s'est soldé par un léger tassement des ventes de Schindler dans l'empire du Milieu, le premier marché mondial pour les ascenseurs et escaliers mécaniques. En Inde, la croissance s'est en revanche poursuivie, mais à un rythme moins soutenu.

Le groupe indique avoir réalisé de bonnes affaires en Asie du Sud-Est, à la faveur de la poursuite du phénomène d'urbanisation. Au final, les revenus engrangés dans les 29 pays de la région Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique ont augmenté de 15,2% ( 14,1% en monnaies locales) à 3,1 milliards de francs.

Optimisme de mise

Dans la zone des Amériques, les ventes ont progressé de 2,2% à 2,64 milliards de francs, grâce à la bonne tenue des affaires aux Etats-Unis. En revanche, les revenus ont fléchi en Amérique latine. En Europe, les recettes ont aussi chuté de 8,1% à 3,65 milliards, reflet de la vigueur du franc. Exprimées en devises locales, elles ont cependant crû de 0,8%.

Evoquant l'exercice en cours, Schindler escompte un léger déclin de la demande globale, à la lumière du ralentissement en Chine. Mais les moteurs de croissance demeurent intacts, notamment avec la poursuite du phénomène d'urbanisation. Le chiffre d'affaires devrait s'étoffer entre 3 et 7%. Le groupe communiquera ses attentes en matière de rentabilité avec les résultats semestriels. (ats/nxp)

Créé: 12.02.2016, 06h45

Articles en relation

Le bénéfice net de Schindler progresse

Lucerne Le résultat net, tout comme le chiffre d'affaires, du groupe lucernois est en hausse, au 3e trimestre. Plus...

Un ancien employé de Schindler arrêté au Japon

Ascenseurs L'homme était suspecté d'avoir perturbé la bonne marche de plusieurs ascenseurs à Tokyo entre juin et août. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.