Le bénéfice de Novartis prend l'ascenseur

PharmaLe géant pharmaceutique bâlois Novartis a accru son bénéfice net de 13% au premier semestre à 5,6 milliards de dollars (5 milliards de francs).

Le bénéfice de Novartis a augmenté de 13% au premier semestre

Le bénéfice de Novartis a augmenté de 13% au premier semestre Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novartis a présenté une solide performance au premier semestre 2014. Le géant pharmaceutique bâlois, en plein processus de transformation, a accru son bénéfice net de 13% à 5,6 milliards de dollars (5 milliards de francs), tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de 2% à 28,7 milliards de dollars.

Le résultat opérationnel a progressé de 14% à 6,6 milliards de dollars. L'évolution s'explique par un gain unique de 0,9 milliard au premier trimestre issu de la cession de l'unité de diagnostics des transfusions sanguines à l'espagnol Grifols.

Les trois principaux secteurs d'activité ont contribué à la croissance, relève Novartis jeudi dans un communiqué. La division pharmaceutique a toutefois vu son chiffre d'affaires stagner à 16 milliards de dollars.

Concurrence des génériques

A taux de change constants, les ventes de l'unité présentent une hausse de 1%. L'augmentation du volume des ventes et des prix a permis de compenser l'impact de la concurrence des génériques, explique la multinationale rhénane.

Alcon (ophtalmologie) a réalisé un chiffre d'affaires de 5,5 milliards de dollars, en hausse de 3%. Sandoz, l'unité de médicaments génériques, présente pour sa part des recettes de 4,6 milliards, soit une progression de 4%.

Sur le seul deuxième trimestre, les ventes de Novartis ont augmenté de 2% à 14,6 milliards de dollars, tandis que le bénéfice net affiche une croissance de 3% à 2,6 milliards. La performance financière est qualifiée de solide par le directeur général du groupe Joseph Jimenez, cité dans le communiqué.

Produits de croissance

Les ventes de ses «produits de croissance», soit principalement les médicaments lancés à partir de 2009, ont bondi de 18% à 4,7 milliards de dollars, contribuant à près du tiers du chiffre d'affaires total du laboratoire bâlois.

Le groupe a réalisé 700 millions de dollars d'économies au 2e trimestre. La direction estime être en bonne voie pour atteindre son objectif de 3% à 4% du chiffre d'affaires en 2014.

«Nous avons encore un gros potentiel d'augmentation de la productivité», a indiqué Joseph Jimenez en conférence téléphonique. Outre les mesures déjà engagées, l'unité de services partagés (Business Services), lancée en juillet, devrait y contribuer, a noté l'Américain.

Tournant stratégique

Novartis, qui a annoncé il y a trois mois un profond remaniement de son portefeuille de produits, a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, soit une hausse des ventes de 5% au maximum à taux de change constants.

La perspective tient compte de l'entrée début juillet sur le marché américain de génériques de Diovan, son médicament-phare contre l'hypertension. La perte de chiffre d'affaires engendrée par les génériques devrait atteindre environ 2,7 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année.

Novartis a par ailleurs annoncé la cession de sa participation de 43% dans la société allemande LTS Lohmann Therapie-Systeme, qui fabrique des patchs anti-tabac. L'opération, qui devrait être bouclée cette année, permettra au groupe de réaliser un gain d'environ 400 millions de dollars.

Analystes déçus

L'action Novartis évoluait en baisse jeudi à la Bourse suisse. Les résultats du groupe au 2e trimestre sont un peu inférieurs aux attentes, malgré une performance d'ensemble solide.

Les premiers commentaires d'analystes reflètent une certaine déception, notamment sur les résultats des divisions Vaccins et Consumer Health, deux activités non poursuivies.

Pour rappel, Novartis est en plein processus de transformation. Le groupe va notamment muscler son activité dans le traitement du cancer grâce à l'acquisition de la division oncologie du britannique GlaxoSmithKline (GSK). L'idée est de concurrencer dans ce domaine le voisin et rival Roche. (ats/nxp)

Créé: 17.07.2014, 07h26

Articles en relation

Accord entre Novartis et Google sur les lentilles intelligentes

Innovation Novartis a annoncé mardi que sa filiale dédiée à l'ophtalmologie avait conclu un accord de licence avec Google, le géant américain de l'internet, sur sa technologie pour les lentilles intelligentes à des fins médicales. Plus...

Novartis veut mieux contrôler les chercheurs indépendants

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois renforce ses règles pour les essais cliniques sur ses médicaments menés par des chercheurs indépendants. Plus...

Trois entreprises suisses dans le top 100 mondial

Capitalisation Roche, Novartis et Nestlé figurent toujours parmi les 100 plus grosses capitalisations boursières dans le monde. Plus...

L'Irlande constitue l'eldorado des pharmas suisses

Importation L'Irande est devenu un haut lieu de la production pharmaceutique. Après la Suisse, il affiche le deuxième excédent d'exportation de médicaments. Novartis et Roche importent une grande partie de leurs composants de l'île verte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.