Passer au contenu principal

Berne veut encadrer la finance électronique mais pas trop

Le Conseil fédéral se penche sur la finance électronique et plus précisément les «Dark Pool» et les transactions à haute fréquence avec sa future loi sur l'infrastructure des marchés financiers (LIMF). Mais pas question d'être trop contraignant.

Le procuteur de New York Eric Schneiderman a publié des discussions internes de Barclays, suspectée de frande avec son dark pool.
Le procuteur de New York Eric Schneiderman a publié des discussions internes de Barclays, suspectée de frande avec son dark pool.
Keystone

Le Conseil fédéral a approuvé mercredi 3 septembre le message relatif à la future loi sur l'infrastructure des marchés financiers (LIMF). Petite nouveauté par rapport à la consultation démarrée à la mi-décembre: le message contient désormais des références aux «Dark pools» et aux transactions à haute fréquence.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.