Plus besoin de conseiller pour ouvrir un compte

BanqueL’identification du futur client par vidéo est maintenant permise. UBS s’engouffre dans la brèche.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans son effort de permettre à la place helvétique de monter dans le train des nouvelles technologies financières (Fintech), l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a libéré jeudi les établissements financiers helvétiques de vérifier physiquement l’identité de leurs clients.

Dans une nouvelle circulaire qui interprète les obligations de diligence découlant de la réglementation sur le blanchiment d’argent, la FINMA a décidé que «la vérification d’identité par vidéo est assimilée à une vérification d’identité en présence de la personne».

Précisant la chose, ce gendarme bancaire stipule que cela est possible «pour autant (…) que la communication se fasse en temps réel (en direct) entre le cocontractant (le client) et l’intermédiaire financier (…) et que l’image et le son soient parfaits».

Le lendemain déjà, vendredi, UBS a dit «faire œuvre de pionnière» et offrir (la première apparemment) en Suisse à ses clients la possibilité «d’ouvrir un compte bancaire auprès d’elle par le biais d’une application sur smartphone, qui ne nécessite plus de se rendre à une agence».

Pour utiliser ce nouveau service, UBS précise que le client «doit être âgé au moins de 15 ans». Celui-ci doit tout de même signer physiquement les documents papier qu’il reçoit une fois que l’identification s’est avérée concluante avec un collaborateur du service clientèle de la banque et les renvoyer par la poste.

Créé: 18.03.2016, 21h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.