Bilan trimestriel de Sunrise en demi-teinte

TélécommunicationsLe chiffre d'affaires de Surise sur neuf mois s'est élevé à 1,46 milliard de francs, contre 1,52 milliard l'an dernier à la même période.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après neuf mois, l'opérateur zurichois, numéro deux helvétique des télécommunications, reste cependant dans le rouge, creusant en l'espace d'un an sa perte nette de 56 à 138 millions.

Entre juillet et fin septembre, Sunrise a dégagé un bénéfice net de 14 millions de francs, contre une perte nette de 53 millions au 3e trimestre 2014, indique lundi l'opérateur établi à Zurich. L'embellie reflète notamment la diminution des charges d'intérêts, alors que la performance négative après neuf mois s'explique par les charges liées à l'entrée en Bourse de l'entreprise en février.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) s'est quant à lui contracté à 450 millions de francs après neuf mois, 22 millions de moins qu'un an auparavant. En ne considérant que le 3e trimestre, le repli de l'excédent brut d'exploitation atteint 17 millions à 164 millions.

Le tassement de l'EBITDA trouve son origine dans une charge de restructuration de 19, 7 millions de francs. Dans le cadre de la réorganisation annoncée en septembre, Sunrise a réalisé en grande partie la suppression prévue de 165 emplois à temps plein.

La réorganisation, qui a essentiellement touché le siège zurichois, s'est concrétisée par la réunion des unités de la clientèle commerciale et résidentielle sous une seule direction. A fin septembre, Sunrise employait 1723 collaborateurs à temps plein, contre 1851 une année auparavant.

Revenus en baisse

La réorganisation devrait entraîner une charge supplémentaire estimée entre 1 et 1,5 million de francs au 4e trimestre, alors qu'elle doit permettre de réaliser des économies trimestrielles de 5,5 millions, à compter du trimestre en cours.

Le chiffre d'affaires après neuf mois s'est contracté de 3,7% à 1,46 milliard de francs. Illustrant notamment l'érosion des tarifs d'itinérance, l'appréciation du franc et une diminution des recettes liées aux ventes de téléphones mobiles, le repli s'est d'ailleurs amplifié au 3e trimestre, les revenus chutant de 8,5% à 487 millions.

Le bénéfice net trimestriel s'est révélé inférieur aux attentes des analystes consultés par l'agence financière awp, alors que les ventes ont dépassé les prévisions. Les experts tablaient en moyenne sur un résultat net de 22,7 millions de francs.

Reste que les investisseurs ont semblé satisfaits des résultats, l'action de l'opérateur s'envolant de plus de 3% en matinée à la Bourse suisse. A 11h15, l'action Sunrise bondissait de 3,4% à 55 francs, dans un marché élargi dont l'indice Swiss Performance Index (SPI) fléchissait lui de 0,33%.

Mais plus de clients

Dans un marché soumis à une vive concurrence, Sunrise a continué d'étoffer sa clientèle au 3e trimestre, enregistrant même une accélération de la croissance, en particulier dans le segment des abonnés mobiles. Leur nombre a progressé de 75'500 en un an pour s'inscrire à 1,38 million.

Sur le seul 3e trimestre, Sunrise a attiré 23'900 clients pour ses plans mensuels de téléphonie mobile, du jamais vu depuis le 3e trimestre 2013, selon l'opérateur. Ce dernier a également étoffé sa clientèle pour ses services de télévision numérique ( 30'000 à 127'000) et d'accès à internet ( 10'000 à 336'000).

En revanche, l'érosion structurelle de la clientèle s'est poursuivie dans la téléphonie fixe (-7000 à 394'000) ainsi que les abonnements mobiles à prépaiement (-132'000 à 1,06 million). Cette dernière baisse a d'ailleurs entraîné un repli de l'ensemble des clients de l'opérateur pour les services de téléphonie mobile à 2,44 millions, contre 2,49 millions à fin septembre 2014.

Evoquant la suite de l'exercice, Sunrise table sur une baisse des revenus d'un taux à un chiffre dans la partie basse à moyenne de la fourchette. Un dividende d'au moins 135 millions de francs devrait être versé au titre de l'année en cours.

En bonne position

«Avec nos initiatives de simplification et de numérisation, nous sommes bien positionnés pour l'avenir», a déclaré le directeur général Libor Voncina, cité dans le communiqué. Le Slovène s'est en particulier félicité de la capacité de la société à maintenir la croissance de sa clientèle dans un environnement concurrentiel. (ats/nxp)

Créé: 09.11.2015, 08h42

Articles en relation

L'opérateur Sunrise va supprimer 165 postes

Suisse La réorganisation envisagée est lourde: elle concerne près de 10% des effectifs. Elle est justifiée par une volonté d'alléger les structures et de réduire les coûts. Plus...

Sunrise s'enfonce dans le rouge

Télécommunications L'opérateur zurichois a creusé sa perte nette à 152 millions de francs contre un déficit net de 3 millions un an plus tôt. Plus...

Sunrise développe son offre en Suisse romande

Télécommunication Le groupe a engagé du personnel à Prilly et amélioré son réseau au nord du Léman. Il rattrape son retard, estiment des observateurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...