BKW renforce sa base romande à Bulle

Canton de FribourgLe groupe louera dès le 1er juillet 2018un bâtiment qui regroupera plus de 120 collaborateurs et deux sociétés récemment acquises.

La directrice générale des BKW, Suzanne Thoma, continue de remodeler les BKW.

La directrice générale des BKW, Suzanne Thoma, continue de remodeler les BKW. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

BKW (ex-Forces motrices bernoises) renforce sa base romande à Bulle (FR) dédiée à la technique du bâtiment. Dès le 1er juillet 2018, il y louera un bâtiment qui regroupera plus de 120 collaborateurs.

Le site logera notamment deux sociétés récemment acquises. Julien Raboud, responsable du développement de BKW en Suisse romande, a confirmé à l'ats les informations publiées mardi dans La Liberté.

Raboud Energie (chauffage, ventilation, sanitaire), qui compte environ 70 employés, est déjà sur place depuis 2015. Quant aux quelque 40 employés d'Electricité Bugnard (installations électriques, photovoltaïques et paratonnerres), ils quitteront Charmey (FR) pour Bulle.

Le site devrait aussi accueillir les quelques collaborateurs de la société Arnold, également propriété du groupe bernois. Cette dernière est active dans l'entretien des lignes à haute tension et dans la fibre optique.

Croissance prévue

Cette base romande disposera d'une surface de travail de quelque 3000 m2 sur deux niveaux. Les aménagements nécessiteront un investissement qui devrait s'inscrire entre 500'000 et un million de francs.

Le nombre d'employés sur ce site devrait encore croître à l'avenir. BKW (qui emploie au total plus de 6000 personnes) espère finaliser d'ici à la fin de l'année l'acquisition de deux autres entreprises de la région, dont les collaborateurs rejoindraient Bulle également.

La fin de Gobet Meubles

BKW louera le bâtiment occupé actuellement par l'entreprise familiale Gobet Meubles. Cette dernière cessera ses activités après plus de 50 ans d'histoire, faute de successeur. Après avoir employé jusqu'à une quarantaine de personnes dans les années 1970, elle n'a plus que cinq collaborateurs, y compris le couple qui la dirige. (ats/nxp)

Créé: 10.10.2017, 12h10

Articles en relation

Alpiq s'étend dans les caténaires outre-Manche

Industrie ferroviaire L'acquisition de Lundy Projects s'inscrit dans le cadre d'une stratégie de diversification d'Alpiq alors que le marché suisse de l'électricité connait une mutation. Plus...

La patronne de BKW ne veut plus du canton de Berne

Energie Energie Selon Suzanne Thoma, l'investissement des pouvoirs publics dans le groupe énergétique qu'elle dirige, fait peser un risque immense sur les épaules des contribuables. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...