BMW va payer une amende de 9,6 millions de francs

Industrie automobileLa justice allemande sanctionne BMW pour pollution mais le disculpe, faute de preuves, d'avoir truqué ses moteurs.

«L'accusation de fraude ne s'est donc pas confirmée», contre BMW, précise la parquet allemand qui a classé sans suite son enquête pénale lancée début 2018.

«L'accusation de fraude ne s'est donc pas confirmée», contre BMW, précise la parquet allemand qui a classé sans suite son enquête pénale lancée début 2018. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le constructeur BMW devra s'acquitter d'une amende de 8,5 millions d'euros (9,6 millions de francs) en Allemagne pour des infractions aux normes antipollution mais échappe à des poursuites pour fraude faute de preuves, a indiqué lundi le parquet allemand.

L'enquête, une des multiples procédures visant des constructeurs allemands soupçonnés ou accusés d'avoir truqué leurs moteurs pour les faire paraître moins polluants, n'a pas établi «que certains modèles étaient effectivement équipés de logiciels frauduleux, ni que des employés de BMW aient agi délibérément», explique le parquet de Munich dans un communiqué.

«L'accusation de fraude ne s'est donc pas confirmée», précise-t-il, classant sans suite son enquête pénale lancée début 2018.

La somme de 8,5 millions d'euros vient solder un «manquement au devoir de surveillance» de l'entreprise concernant seulement 7965 voitures sur lesquelles les enquêteurs ont constaté un dysfonctionnement du système d'assainissement des émissions. Le constructeur «n'avait pas de mécanisme de contrôle» assez rigoureux permettant de déceler une telle erreur du logiciel, ajoute le parquet.

«Pas de mécanisme de contrôle»

Cette décision vient mettre un terme à l'affaire pour BMW, qui reste cependant étrangère au tentaculaire scandale du «Dieselgate» qui a éclaté en 2015, lorsque le géant Volkswagen a admis avoir truqué les moteurs de 11 millions de véhicules.

Le groupe de Wolfsburg a déjà dû payer en 2018 une amende de 1,8 milliard d'euros au total en Allemagne, dont un milliard pour sa marque VW et 800 millions pour Audi. Mais cela n'a pas mis fin à différentes enquêtes pénales ni aux poursuites engagées par les consommateurs.

Porsche, autre marque de Volkswagen, ainsi que le fabriquant des Mercedes-Benz, Daimler, restent également menacés d'amendes en Allemagne.

Au troisième trimestre 2018, BMW a affiché un bénéfice net de 1,4 milliard d'euros, en baisse de 24% sur un an en raison de retards de livraison dues aux nouvelles normes d'homologation des véhicules en Europe (WLTP).

A la Bourse de Francfort, vers 11H00 GMT, le titre du constructeur était en progression de 1,49% à 74,22 euros dans un marché en hausse de 0,46%. (ats/nxp)

Créé: 25.02.2019, 13h10

Articles en relation

BMW rappelle un million d'autos supplémentaires

Industrie Le géant allemand a demandé à certains de ses clients de ramener leur véhicule au garage. Plus...

Une BMW dépasserait de 11 fois la norme européenne

Automobile L'ONG à l'origine du scandale Volkswagen a révélé les conclusions d'un test surprenant sur une BMW X3 xDrive. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...