Passer au contenu principal

La BNS pourrait encore abaisser les taux d’intérêt

Les banques ne répercutent pas le taux d'intérêt négatif sur les comptes des petits épargnants, déclare dans la NZZ am Sonntag le président de la BNS Thomas Jordan.

Le président de la BNS, Thomas Jordan, rappelle que les banques ne répercutent pas le taux d’intérêt négatif sur les livrets d’épargne.
Le président de la BNS, Thomas Jordan, rappelle que les banques ne répercutent pas le taux d’intérêt négatif sur les livrets d’épargne.
Keystone

La phase de faibles taux d’intérêt pourrait se prolonger, «et un nouvel assouplissement de la politique monétaire pourrait légalement s’avérer nécessaire dans certaines circonstances», a déclaré dimanche le président de la Banque nationale suisse (BNS) dans un entretien accordé à la «NZZ am Sontag». «Notre marge de manœuvre en matière de taux d’intérêt n’est pas illimitée, mais nous avons la possibilité d’effectuer de nouvelles baisses», a précisé Thomas Jordan. Lors de sa dernière décision de politique monétaire, la BNS a maintenu le taux appliqué aux avoirs à vue à –0,75%, tout comme le taux directeur propre de l’institut d’émission.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.