BNS: il est beaucoup trop tôt pour relever les taux

SuisseAussi longtemps que l'inflation reste sous le seuil de 2%, la banque centrale helvétique laissera sa politique monétaire inchangée.

Pour le président de la BNS Thomas Jordan, «la situation reste fragile».

Pour le président de la BNS Thomas Jordan, «la situation reste fragile». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Banque nationale suisse (BNS) n'envisage pas pour le moment un relèvement de ses taux d'intérêt. «Il est beaucoup trop tôt», a déclaré le président Thomas Jordan dans une interview diffusée jeudi soir sur CNN Money Switzerland. «La situation reste fragile, également au niveau des taux de change», a-t-il dit.

Pour cette raison, l'institut d'émission a poursuivi jusqu'à présent sa politique accommodante, avec un taux négatif de -0,75% sur les avoirs à vue et des interventions ciblées sur le marché des devises. L'inflation s'établit entre 0,5% et 1%, l'objectif de la BNS étant de la contenir sous 2 %.

L'Italie va rester dans la zone euro

Par ailleurs, M. Jordan a estimé qu'une sortie de l'Italie de la zone euro était «très peu vraisemblable». Si cela devait néanmoins se produire, il s'agirait d'un choc avec un gros impact sur les marchés. Il est très important, a poursuivi le président de la BNS, que le nouveau gouvernement italien s'en tienne aux règles budgétaires européennes et fasse avancer ses réformes.

Les récentes turbulences politiques en Italie ont provoqué récemment une appréciation du franc, qui a retrouvé son statut de valeur refuge. M. Jordan n'a pas manqué de rappeler à cet effet qu'un franc fort pénalisait les exportations. La BNS fera le point sur sa politique monétaire le 21 juin. (ats/nxp)

Créé: 08.06.2018, 08h01

Articles en relation

«Monnaie pleine»: le patron de la BNS malmené

Assemblée générale Thomas Jordan a été pris à partie par des partisans de l'initiative lors de l'assemblée générale de la Banque nationale suisse à Berne. Plus...

La BNS maintient son cap expansionniste

Suisse Le renchérissement demeure faible. Il n'est pas nécessaire de procéder à un resserrement monétaire, estime le président de la BNS à l'occasion de l'assemblée générale de la banque centrale. Plus...

1,20 franc pour un euro: la BNS garde le cap

Suisse Thomas Jordan a estimé qu'il n'était pas nécessaire d'agir à la lumière du recul du franc qui a retrouvé ses niveaux de janvier 2015. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...