Passer au contenu principal

Bombardier supprime 1200 emplois dans le monde

Le constructeur aéronautique et ferroviaire canadien, présent notamment à Villeneuve (VD), a annoncé 1200 suppressions d’emploi. Il va notamment fermer son usine à Aix-La-Chapelle en Allemagne.

Le canadien Bombardier possède un site à Villeneuve, dans le canton de Vaud.
Le canadien Bombardier possède un site à Villeneuve, dans le canton de Vaud.
Keystone

Le constructeur aéronautique et ferroviaire canadien Bombardier a annoncé mercredi 1200 suppressions d’emploi et la fermeture de son usine à Aix-la-Chapelle en Allemagne, bien qu’il ait réalisé un bénéfice net en hausse de plus de 10% sur un an au troisième trimestre. Il est encore «trop tôt» pour savoir si la Suisse sera touchée. Bombardier compte selon son site internet quelque 900 collaborateurs sur ses trois sites de Zurich Oerlikon, Winterthour ZH et Villeneuve (VD).

«La réduction du personnel direct et indirect d'environ 1200 employés à l'échelle mondiale» inclut les effectifs de cette usine en Allemagne, précise Bombardier, qui a son siège principal à Montréal au Canada et qui emploie quelque 70'000 personnes dans le monde.

Selon le responsable de la communication de Bombardier Transport pour l'Allemagne, le Nord et l'Est de l'Europe, Immo von Fallois, «des discussions doivent avoir lieu à l'interne pour décider où auront lieu les autres suppressions d'emplois». Il a précisé qu'»il est encore trop tôt» pour se prononcer à propos des sites en Suisse.

Selon son site internet, le groupe compte quelque 900 collaborateurs sur trois sites de Bombardier Transport (matériel ferroviaire): Zürich Oerlikon, Winterthour (ZH) et Villeneuve (VD).

«Mais la collaboration avec les entreprises ferroviaires suisses est très précieuse pour Bombardier», a ajouté Immo von Fallois. Plus de 70% des produits fabriqués par Bombardier Transport en Suisse sont fournis à des clients indigènes.

Cette annonce de suppressions d'emplois intervient alors que la groupe canadien a réalisé un bénéfice net en hausse de plus de 10% sur un an au troisième trimestre. Le chiffre d'affaires a atteint 4,3 milliards de dollars (4,06 milliards de francs) pour la même période. Le groupe a par ailleurs annoncé un résultat net de 212 millions de dollars (200 millions de francs), mieux qu'attendu par les analystes.

Report du vol de l'avion moyen

Le troisième avionneur mondial a également annoncé reporter de six mois le premier vol de son avion moyen courrier CS100.

Le vol inaugural de cet appareil est maintenant prévu «d'ici la fin juin 2013», soit un report de six mois par rapport aux objectifs précédents, a précisé Pierre Beaudouin, PDG du groupe, cité dans un communiqué. Dans ces conditions, l'entrée en service de cet avion aura lieu fin juin 2014, a-t-il ajouté.

Le report du premier vol du CS100 est dû notamment à des problèmes du côté des fournisseurs de Bombardier, explique le groupe. En revanche, le calendrier pour le CS300, un monocouloir de 130 places, demeure inchangé et son entrée en service est prévue pour la fin 2014, précise ce communiqué.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.