Le boss de Lindt & Sprüngli critique Nestlé à Pâques

GourmandisesLe chocolatier zurichois prévoit une hausse de ses ventes de près de 90% sur cinq ans, à 7,5 milliards de francs

Le patron de Nestlé, Ernst Tanner, confirme que le "Lapin Or" demeure un produit phare dans l'assortiment de Lindt & Sprüngli. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les fêtes de Pâques, en Suisse, restent en grande partie liées aux plaisirs du chocolat. Le plus souvent sous formes d’œufs et de lapins. Du coup, le marché s’échauffe. A tel point que le patron de Lindt & Sprüngli, Ernst Tanner, se permet même de critiquer quelques choix stratégiques de son concurrent Nestlé Suisse. Sans agressivité et tout en finesse certes, mais en manifestant de franches ambitions. La firme zurichoise se soucie de préserver l’image de prestige de ses produits à l’étranger. A cette fin Ernst Tanner trouve peu pertinent de placer ses chocolats chez des détaillants helvétiques voués aux petits prix. Communément appelés «discounters», voire «hard-discounters». En ce sens, Ernst Tanner désapprouve le choix de Nestlé Suisse de faire distribuer sa marque fribourgeoise Cailler chez Lidl: «Pour Lindt c’est hors de question.»

Présents chez Denner

Le patron de la chocolaterie, fondée en 1845, concède que ses friandises sont bien en vente chez Denner: «Nous fournissons nos produits à ce distributeur depuis des décennies, notre assortiment y est représenté de façon adéquate, avec un large choix d’articles. Les hard-discounters allemands ne s’intéressent en revanche qu’à un petit nombre de nos produits. Cela génère certes du chiffre d’affaires à court terme, mais nuit en fin de compte à la marque.»

Alors que Nestlé Suisse recourt à la distribution en ligne pour vendre des articles Cailler, Ernst Tanner prend encore soin de se démarquer, sans craindre de paraître un brin ringard: «Nous sommes aussi présents sur le Net. Ce mode de vente restera toutefois un marché de niche dans un proche avenir. Nous n’achetons en effet pas du chocolat parce que nous en avons besoin, mais parce qu’il nous procure du plaisir. Nous devons de ce fait nous trouver là où les consommateurs continuent de faire leurs achats deux à trois fois par semaine.»

Après la publication des analyses et de quelques piques indirectes du patron de Lindt & Sprüngli contre Nestlé Suisse, nous n’avons bien sûr par manqué de contacter la cible. «Nous n’avons pas pour habitude de commenter l’avis de nos concurrents», nous a répondu Philippe Oertlé, directeur de la communication chez Nestlé Suisse.

Porté par ses propres convictions en marketing, Ernst Tanner, président du directoire et du conseil d’administration de Lindt & Sprüngli depuis vingt-deux ans, a manifesté de fortes ambitions en matière de ventes dimanche dernier, dans l’hebdomadaire zurichois SonntagsZeitung (édité par Tamedia comme 24 heures et la Tribune de Genève). Il vise ainsi un chiffre d’affaires de 4 milliards de francs au terme de l’exercice en cours et de 7,5 milliards d’ici à 2020. Soit une augmentation de près de 90% sur cinq ans.

Indice de fortes tensions

Un ultime indice atteste de fortes tensions sur le marché du chocolat pendant les fêtes de Pâques. Le détenteur de la marque Peter vient en effet d’intenter une action judiciaire contre Nestlé Suisse.

Cité dans le quotidien La Gruyère, Marc-Olivier Peter reproche à la firme vaudoise d’attribuer, dans une de ses pubs, la création du chocolat au lait à la famille fondatrice de son actuelle filiale Cailler: «Ce fut en fait l’œuvre de Daniel Peter, en 1875, rue des Bosquets 14, à Vevey, et non dans la fabrique fribourgeoise.»

Créé: 29.03.2016, 16h56

Articles en relation

Lindt encaisse les profits de sa montée en gamme

Chocolat Le zurichois ne dévie pas de son positionnement haut de gamme. Le bénéfice s’envole de 11% en 2015. Plus...

Lindt & Sprüngli gagne sa «guerre des oursons»

Confiserie Lindt Teddy du chocolatier suisse ne contreviendrait finalement pas aux droits de l’Ours d’or de Haribo. Plus...

Au nord de Vevey, petit à petit, le Nest fait son nid

Attraction Le complexe marquant les 150 ans de Nestlé sera inauguré le 2 juin. Visite en primeur d’un chantier ambitieux et secret. Plus...

Bientôt un nouveau directeur général à la tête de Nestlé Suisse

Industrie agro-alimentaire Christophe Cornu dirigera la division helvétique de la multinationale veveysanne à compter du 1er novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.