Passer au contenu principal

GenèveLe bras de fer entre Uber et Mauro Poggia continue

Le conseiller d'Etat genevois, qui a hérité de l'épineux dossier après que Pierre Maudet en eut été déchargé, répond à Uber qui menaçait de quitter Genève vendredi dans «20 Minutes».

Le ministre genevois Mauro Poggia.
Le ministre genevois Mauro Poggia.
Keystone

A Genève, le conflit qui oppose la société Uber au chef du Département de l'emploi Mauro Poggia s'envenime via messages interposés. Sur le fond, rien ne bouge: l'Etat veut que la plate-forme américaine se conforme à la loi alors qu'Uber tient à son statut de diffuseur de courses utilisant des chauffeurs indépendants.

Au début de la semaine, Mauro Poggia publiait une vidéo sur Facebook en réaction à une pétition des chauffeurs qui lui demandaient de maintenir leur indépendance.

Dans cette vidéo révélée par la RTS, Mauro Poggia rappelait sa position: les travailleurs d'Uber pourront continuer leur activité «dans le respect des règles qui les protègent».

Vendredi, «20 minutes» rendait public le contenu d'un message de Steve Salom, manager général d'Uber pour la Suisse, envoyé aux chauffeurs qui opèrent à Genève. Dans cette déclaration qu'a pu écouter Keystone-ATS, Steve Salom explique qu'Uber fera valoir son point de vue devant les tribunaux, mais que la société pourrait stopper ses activités le temps que la justice ne tranche.

Cité samedi par «20 minutes», Mauro Poggia ne partage pas cet avis. Il déclare que «compte tenu des possibilités de recours en justice et d'octroi d'un effet suspensif, ce n'est pas demain qu'Uber va mettre la clé sous la porte».

En février dernier, l'élu MCG reprenait l'épineux dossier des taxis qui était auparavant géré par Pierre Maudet. Il avait alors clairement sifflé «la fin de la récréation» pour les opérateurs comme Uber. Les diffuseurs de course doivent respecter les dispositions relatives à la protection sociale des travailleurs et aux conditions de travail, déclarait-il.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.