Le Brexit dope le tourisme britannique

Grande-BretagneLa faiblesse de la livre sterling attire de nombreux visiteurs au Royaume-Uni, qui pourrait enregistrer un record cette année.

Londres a notamment été «boostée» par les JO de 2012.

Londres a notamment été «boostée» par les JO de 2012. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Royaume-Uni pourrait accueillir un nombre record de touristes étrangers en 2017. Près de 40 millions de visites sont attendues par l'agence nationale du tourisme, qui met en avant l'effet de la faiblesse de la livre sterling.

L'agence VisitBritain explique, dans un communiqué, qu'elle prévoit une hausse de fréquentation de 6% par rapport à l'année passée. Elle table sur 39,7 millions de visites d'étrangers.

Pour parvenir à cette conclusion, l'agence s'est appuyée sur les bons chiffres obtenus lors des six premiers mois de l'année. Au premier semestre, le nombre de visites a en effet progressé de 8%.

Les dépenses des touristes devraient, elles aussi, augmenter de 14% d'une année sur l'autre à 25,7 milliards de livres (32,8 milliards de francs) pour l'ensemble de 2017. «Le président de l'autorité du tourisme britannique, Steve Ridgway, estime que la chute de 16% de la valeur de la livre a rendu le Royaume-Uni plus attractif. Mais cette baisse a aussi pesé négativement sur les budgets de promotion à l'étranger», a précisé l'agence.

Records sur records

L'activité touristique au Royaume-Uni, au sein duquel Londres est incontournable, enregistre records sur records ces dernières années, soutenue par d'importants efforts de promotion des autorités et des professionnels du secteur. La destination britannique a en outre été dopée par l'organisation des Jeux olympiques en 2012 à Londres.

Depuis un an, la baisse de la livre entraînée par la perspective du Brexit, notamment face au dollar et à l'euro, permet aux touristes étrangers débarquant au Royaume-Uni de disposer de davantage de pouvoir d'achat.

L'agence a expliqué par ailleurs que le tourisme britannique profitait d'une récente tendance des Britanniques à passer davantage de temps dans leur pays - en partie du fait de la dépréciation de la livre qui rend plus onéreux leurs déplacements en dehors de leurs îles. (ats/nxp)

Créé: 10.10.2017, 12h16

Articles en relation

Londres et Bruxelles se renvoient la balle

Brexit Les négociateurs des deux bords se sont rencontrés lors d'une dernière session avant le Conseil européen des 19-20 octobre. Plus...

Pour les pro-Brexit, le combat n'est pas fini

Royaume-Uni Emmenés par leur nouvelle coqueluche Jacob Rees-Mogg, les partisans du divorce avec l'Union européenne ne lâchent rien. Plus...

Faute de progrès, le Brexit patine

Bruxelles Le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, a confié ce mardi qu'il était impossible d'envisager de passer à l'étape suivante des négociations. Plus...

Bruxelles estime les progrès insuffisants

Brexit Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ne croit pas qu'il sera possible d'ouvrir le chapitre du commerce en octobre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...