Passer au contenu principal

AllemagneLe Brexit impacte les consommateurs

Au mois d'octobre, l'indicateur de la consommation devrait baisser. En cause? La sortie de la Grande-Bretagne de l'UE.

Le président du Conseil européen Donald Tusk s'exprime lors de son arrivée au Sommet Européen spécialement dédié au Brexit à Bruxelles. (Samedi 29 avril 2017)
Le président du Conseil européen Donald Tusk s'exprime lors de son arrivée au Sommet Européen spécialement dédié au Brexit à Bruxelles. (Samedi 29 avril 2017)
Keystone
Nicola Sturgeon rédige une lettre à la Première ministre britannique dans laquelle elle souligne que «le peuple écossais doit avoir le droit de choisir son propre avenir». (Jeudi 30 mars 2017)
Nicola Sturgeon rédige une lettre à la Première ministre britannique dans laquelle elle souligne que «le peuple écossais doit avoir le droit de choisir son propre avenir». (Jeudi 30 mars 2017)
AFP
David Cameron a affirmé qu'il était important que le Royaume-Uni garde des liens étroits avec l'Europe. (Lundi 27 juin 2016)
David Cameron a affirmé qu'il était important que le Royaume-Uni garde des liens étroits avec l'Europe. (Lundi 27 juin 2016)
Keystone
1 / 150

L'incertitude créée par le vote sur le Brexit commence à peser sur le moral des consommateurs allemands. Le baromètre de l'institut Gfk devrait enregistrer une petite baisse en octobre.

L'indicateur devrait retomber en octobre à 10 points, son niveau du mois d'août, après une légère remontée en septembre à 10,2 points, a indiqué mercredi dans un communiqué l'institut, qui interroge chaque mois environ 2000 consommateurs.

Attentes en recul

Alors que le GfK estimait fin août que le moral des consommateurs allemands avait «apparemment bien digéré» la décision britannique de quitter le giron de l'UE, il explique désormais que «le vote de juin sur le Brexit a visiblement eu un effet depuis».

«Dans les trois mois suivant le référendum, les attentes concernant la conjoncture ont reculé de manière continue», relève l'institut. Ces attentes sont l'une des composantes du baromètre du moral des consommateurs. Elles sont passées de 8,6 points en août à 6,8 points en septembre.

Les autres composantes du baromètre - les intentions d'achats et les attentes concernant l'évolution des revenus- ont également cédé du terrain entre août et septembre, même si elles restent à des niveaux élevés.

A un bon niveau

Outre le vote sur le Brexit, les attaques terroristes perpétrées dans le sud de l'Allemagne à l'été sont également évoquées par le GfK comme facteur de la légère baisse de confiance attendue en octobre. La confiance des ménages allemands n'en demeure pas moins «à un bon niveau», souligne l'institut.

Les effets du référendum britannique sur le moral des acteurs économiques allemands sont encore difficiles à cerner. Le baromètre Ifo de la confiance des entrepreneurs a ainsi grimpé en septembre après une chute en août, laissant les analystes perplexes.

ats/afp

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.