Le bureau urbaplan salué pour la mixité de ses équipes

RécompenseL’urbaniste lausannois a reçu lundi un prix décerné par le Cercle Suisse des Administratrices.

Magali Zuercher (à dr), directrice associée et membre du conseil d’administration d’urbaplan en compagnie de Dominique Faesch, président du Cercle Suisse des Administratrices.

Magali Zuercher (à dr), directrice associée et membre du conseil d’administration d’urbaplan en compagnie de Dominique Faesch, président du Cercle Suisse des Administratrices. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis quelques années, en marge des débats sur l’égalité des chances et des salaires, un petit prix gagne en notoriété: celui décerné par le Cercle suisse des administratrices. Ce dernier permet de remettre en perspective les nombreuses discussions sur la représentation féminine au sein des entreprises suisses et de mettre en avant une société particulièrement active à promouvoir des profils féminins. «Nous voulions montrer que cette question d’intégration et d’égalité des chances faisait effectivement partie de l’ADN de notre société», confie Magali Zuercher, directrice associée et membre du conseil d’administration d’Urbaplan, le bureau d’urbanisme récompensé lors de l’édition 2018.

Après Skyguide en 2016 et la BCGE en 2017, cette PME installée à Lausanne et comptant une septantaine de salariés supplante donc les deux autres finalistes du moment: la Société coopérative Migros Vaud et la fondation Les Perce-Neige. Cette nomination, le Cercle suisse des administratrices l’attribue aux nombreuses mesures développées au sein de cette entreprise romande.

Horaires libres, allocation familiale bénévole, congé maternité, possibilités de télétravail et de temps partiel, congé pour adoption, congé sans solde… En cinquante ans d’existence, la PME vaudoise n’a en effet cessé d’adapter son modèle en ajoutant de nouvelles dispositions pour permettre à ses salariés de concilier au mieux vie professionnelle et vie familiale.

La direction de l’entreprise, qui pratique depuis de nombreuses années un management buy out (société appartenant à ses salariés), assure avoir également identifié au printemps, lors d’évaluations annuelles, «une majorité de femmes susceptibles de faire partie des futurs cadres de l’entreprise». Enfin, il y a deux ans, suite au départ d’un de ses membres, le conseil d’administration d’Urbaplan nommait une seconde femme pour siéger aux côtés de Magali Zuercher.

Cette dernière, consciente du travail restant à faire pour la cause des femmes en entreprise, espère que ce prix servira non seulement de «source d’inspiration» pour les autres PME, mais aussi «d’encouragement» pour les jeunes femmes qui hésiteraient encore à se proposer à des postes de direction.

Une tendance encore rare et qui ne va pas forcément de soi au dire de François Laurent, le président du conseil d’administration du bureau lausannois. «Faire s’épanouir tous les potentiels de l’entreprise, sans considération d’âge, d’origines ou de sexe, requiert de la vigilance, du volontarisme, voire de la discrimination positive, à l’instar du recrutement de notre dernière administratrice», explique-t-il. (24 heures)

Créé: 11.06.2018, 19h49

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 août.
(Image: Bénédicte? ) Plus...