Pas de cadeau à la place financière suisse

WEF 2017Ueli Maurer est resté quatre jours dans la station grisonne à l'occasion du forum économique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si la place financière helvétique reste forte, elle ne doit pas se reposer sur ses lauriers. Sur le plan mondial, aucun cadeau ne lui sera fait, a expliqué vendredi Ueli Maurer, lors de sa conférence de presse de bilan sur son passage au Forum économique mondial de Davos (WEF).

Malgré l'insécurité croissante, la Suisse conserve sa compétitivité, a souligné le conseiller fédéral. Mais en Europe, le Brexit vient compliquer la situation. S'exprimant sur l'arrivée au pouvoir de Donald Trump aux Etats-Unis, autre point d'inquiétude, le chef du Département fédéral des finances (DFF) a rappelé que les Bourses avaient bien accueilli cette élection. Il a ajouté que l'Américain ne devait pas être aussi mauvais que tel que décrit dans les médias.

Ueli Maurer a également profité du point-presse pour défendre la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III) soumise au verdict du peuple le 12 février et très suivie par les entreprises du monde entier. «En cas de non, les sociétés, firmes helvétiques comprises, risquent de ne plus investir en Suisse», a-t-il menacé. Selon lui, il faudrait également mettre en place rapidement un programme d'économies budgétaires.

Mercredi, Johann Schneider-Ammann avait demandé aux patrons qu'il avait invités à déjeuner de l'aider à remporter ce vote. Cette réforme devrait assurer la sécurité juridique du pays, chose la plus importante, à ses yeux.

Liste noire et terrorisme

Le responsable du DFF va encore rencontrer vendredi après-midi le ministre français des finances, Michel Sapin. Il a expliqué que la France s'intéressait de près aux questions du financement du terrorisme.

Dans un débat organisé par le WEF, Michel Sapin a, par ailleurs, réclamé jeudi soir «une liste noire» des pays abritant des sociétés ou des trusts gérant des fonds liés à des cas de corruption. Le ministre français a aussi évoqué des «mesures de rétorsion» qui pourraient être prises dans le cadre de l'OCDE.

Ueli Maurer est resté quatre jours dans la station grisonne. Il a rencontré 17 dirigeants politiques et représentants du monde économique. Il s'agit de son deuxième passage au Forum économique mondial. (ats/nxp)

Créé: 20.01.2017, 13h43

Articles en relation

A Davos, George Soros étrille Donald Trump

WEF Le milliardaire américain s'en est pris jeudi soir au prochain président des Etats-Unis, le traitant «d'apprenti-dictateur». Plus...

La Suisse et le Québec renforcent leurs liens

Climat Doris Leuthard et Philippe Couillard ont signé jeudi à Davos une déclaration formalisant leur collaboration en matière d'énergie propre. Plus...

Theresa May tente de rassurer à Davos

Brexit Alors que des banques anglaises prévoient de délocaliser des milliers d'emplois, la Première ministre a affirmé que son pays resterait «ouvert». Plus...

Des grands-mères veulent plus de justice climatique

WEF Davos Elles ont remis des biscuits en forme de planète pour rappeler aux décideurs leur rôle à jouer dans la protection du climat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...