Des cadres de Gazprom dans le viseur de la justice suisse

RussieDeux cadres du géant gazier russe sont soupçonnés de corruption. Ils pourraient faire l'objet d'une plainte cette année encore de la part du Ministère public de la Confédération.

Des éléments du pipeline gazier sont amenés sur le péninsule de Yamal, à 1300 kilomètres au nord-est de Moscou.

Des éléments du pipeline gazier sont amenés sur le péninsule de Yamal, à 1300 kilomètres au nord-est de Moscou. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Ministère public de la Confédération (MPC) enquête actuellement sur des cas de corruption impliquant deux cadres du géant gazier russe Gazprom. Une plainte pourrait être déposée «cette année encore», ont précisé les autorités au Tages-Anzeiger, paru le lundi 1er septembre.

Une des personnes impliquées travaille toujours au sein du groupe russe à une position élevée tandis que l'autre a occupé un rang encore plus important, au sein de la direction générale pendant plus de 15 ans. A la retraite depuis 2008 avec les félicitations du directeur général Alexei Miller, il a notamment reçu un diplôme d'honneur de la Fédération de Russie et le titre de «Vétéran de l'industrie gazière».

Un système à base de rétrocommissions

Selon le MPC, les enquêtes sont bien avancées, malgré le peu d'empressement des autorités russes à coopérer. Et l'ancien directeur a encore le bras long puisqu'il a tenté de faire intervenir le Consul de Russie en Suisse, qui s'est vu interdire tout accès au dossier par le MPC.

Les soupçons portent sur quatre cas de corruption, active et passive, voire de blanchiment avec certaines opérations. Les principaux prévenus percevaient des rétrocommissions de 2 à 3% des contrats de livraisons de turbines pour les stations de compression.

Pipeline de Yamal

Le système qui a vu des millions de dollars prendre la direction des poches des cadres de Gazprom est en place depuis plusieurs années et touche plusieurs pays et entreprises européennes. Au centre des soupçons, on retrouve Siemens Industrial Turbomachinery (SIT). Dont les activités, autrefois contrôlées par ABB, avaient été cédées à Alstom, puis à Siemens, avec toujours le même système de corruption.

ABB et Alstom ne risquaient rien, car leurs paiements, à l'époque insignifiants, n'étaient pas répréhensibles aux yeux de la loi en Suisse. Siemens s'est donc retrouvé seul face à la justice suisse, qui a accepté de mettre fin à sa procédure contre un don de 125'000 francs à la Croix-Rouge et une indemnisation de 10,6 millions de dollars.

L'enquête porte sur la construction du pipeline gazier de Yamal, du nom d'une péninsule en Sibérie chargé d'approvisionner l'Allemagne en gaz. Long de 4196 kilomètres, il a l'avantage de ne pas passer par l'est de l'Ukraine, à la différence de la plupart des autres.

Créé: 01.09.2014, 12h40

Articles en relation

Les négociations sur le gaz reprennent en Ukraine

Ukraine Les négociations n'ont pour l'instant pas abouti à Kiev entre le président ukrainien de l'Energie et les deux Pdg de Gazprom et Naftogaz. Elles reprennent dimanche. Plus...

La Russie repousse d'une semaine son ultimatum sur le gaz

Ukraine Le géant russe Gazprom a annoncé lundi avoir repoussé au 9 juin le passage au système de pré-paiement pour ses livraisons de gaz à l'Ukraine, confirmant avoir reçu un versement de 786 millions de dollars de Kiev. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.