Campings et festivals se transforment en palace

TourismeEn Suisse comme ailleurs, le haut de gamme se propage. Au Paléo, pour la deuxième année consécutive, le Pal’asse est plein.

Deux vrais lits sont proposés aux locataires de cette tente de haut de gamme installée au camping de Gordevio au Tessin.

Deux vrais lits sont proposés aux locataires de cette tente de haut de gamme installée au camping de Gordevio au Tessin. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la deuxième année consécutive, l’espace dédié aux campeurs venus s’installer sur la plaine de l’Asse est redessiné. Sous la forme d’une tente ressemblant à une yourte mongole ou d’un cabanon en bois, les «pods» multicolores installés par la société anglaise Podpads se sont emparés des lieux. Un Pal’Asse au succès fou. Comme en 2017 (voir la vidéo ci-dessous), les diverses alternatives proposées à Paléo étaient, à une exception près, toutes sold-out mardi, à l’ouverture. Et cela malgré des prix allant de plus de 350 francs à près de 1200 francs la semaine.

En plus d’un vrai toit permettant de se protéger des trombes d’eau qui tombent parfois durant les quelques jours de festival, vrais lits et douches chaudes sont au menu des services proposés par Podpads. L’entreprise à l’origine de ce concept a vu le jour en 2004, sur les plaines mythiques de Glastonbury. «À l’époque où nous nous sommes lancés, le glamping (ndlr: un acronyme pour glamour et camping) ou d’autres termes désormais à la mode n’existaient pas», rappelle Robbie Falconer. Ce dernier s’associait alors avec deux autres amis et festivaliers: Roland Everson et Tim Leyshon. Les trois fêtards, devenus entrepreneurs, concèdent d’ailleurs aujourd’hui avoir été surpris par l’intérêt du public pour leurs premiers modèles. «Nous étions au bon endroit au bon moment», estime Robbie Falconer après avoir transformé ce premier succès en entreprise florissante.

Depuis ce premier festival, Podpads n’a en effet cessé de monter en puissance en diversifiant son offre initiale avec plusieurs modèles de tentes et cabanons, et en couvrant un nombre croissant de manifestations estivales. Et cela tant en Grande-Bretagne qu’à l’international. Pour couvrir les festivals avec lesquels elle travaille, l’entreprise anglaise emploie actuellement dix équipes pouvant compter jusqu’à une quinzaine de salariés. À Paléo, ils sont neuf à gérer le site au nom de Podpads, un Pal’Asse déjà agrandi de plusieurs dizaines de tentes en comparaison de l’année précédente.

Boom du camping de luxe
L’envie de luxe ne se propage pas uniquement dans les festivals. En France, les statistiques établies ces dernières années aboutissent toutes au même constat: les campeurs traditionnels plébiscitent de plus en plus le haut de gamme. Une tendance qui dépasse de loin le premier marché européen et 2e parc de campings au monde. Comme les Français, les Suisses se laissent aussi de plus en plus tenter par ce terme très plébiscité actuellement: le fameux glamping.

«Même si les campeurs de pure souche observent d’un œil méfiant l’évolution des hébergements glamping sur les terrains de camping, cette propension vers le luxe s’est fortement propagée en Suisse ces deux dernières années», confirme Yves Gerber, responsable de la communication au Touring Club Suisse (TCS). Swisstubes, roulottes, family pods, tentes nomades ou encore bungalows, l’offre s’est énormément diversifiée ces dernières années. «En plus d’être confortables et originaux, nos hébergements permettent également aux débutants de plonger dans la nature et de vivre la simplicité du camping sans disposer de leur propre équipement», relève Oliver Grützner, responsable tourisme et loisirs auprès du TCS.

«Nos hébergements permettent également aux débutants de plonger dans la nature et de vivre la simplicité du camping sans disposer de leur propre équipement»

Comme en France, une offre 5 étoiles s’est développée dans le glamping, à l’exemple des fameux Whitepods en Valais. Ces sphères en nylon, ressemblant à des igloos en hiver, rencontrent un succès croissant. Après des années de pertes, cette affaire développée par l’entrepreneur vaudois Patrick Delarive serait aujourd’hui très rentable. De nouveaux pods devraient d’ailleurs voir le jour prochainement.

Cette nouvelle mode apparaît désormais incontournable à une branche du tourisme confrontée à une baisse de la demande traditionnelle. En Suisse, grâce aux «glampeurs», les nuitées dans les campings augmentent à nouveau d’année en année, selon le TCS. «En 2017, le chiffre d’affaires brut après rectification a augmenté de 6,3% pour atteindre 21,8 millions de francs et le nombre de nuitées touristiques s’est accru de 8% pour se fixer à environ 530'000», précise Yves Gerber.

Créé: 19.07.2018, 18h31

Articles en relation

[VIDÉO] Un village de Schtroumpfs pour festivaliers douillets

Paléo Le nouveau camping tout confort du Paléo a ouvert mardi. Visite des lieux. Plus...

Le camping reste très cher en Suisse

Tourisme Le camping est toujours très prisé en Suisse mais il reste le plus cher en Europe malgré le renforcement de l'euro, selon une étude allemande. Plus...

Trois pistes pour améliorer l'hébergement à Estavayer

Tourisme Des étudiants de l’École hôtelière de Lausanne ont travaillé sur l’analyse de l’offre et de la demande d’hébergement de la commune d’Estavayer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.