Carlos Ghosn peut-être bientôt libre

JaponCarlos Ghosn pourrait être libéré prochainement : sa demande d'extension de garde à vue a été rejetée jeudi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un tribunal japonais a annoncé avoir rejeté jeudi une nouvelle demande d'extension de garde à vue de Carlos Ghosn, et selon les médias le PDG de Renault et de l'Alliance Renault-Nissan pourrait être libéré prochainement sous caution. M. Ghosn avait été arrêté et placé en garde à vue le 19 novembre, à l'instar de son bras droit Greg Kelly.

Selon la chaîne publique NHK, il pourrait être relâché dès vendredi en échange du paiement d'une caution, dans l'attente de son procès. Le bureau des procureurs de Tokyo devrait cependant contester la décision du tribunal, a rapporté l'agence de presse Jiji.

Le dirigeant de 64 ans, qui a connu une chute brutale quand il a été cueilli à la sortie de son jet privé il y a un mois, séjourne actuellement dans une cellule d'un centre de détention de Tokyo.

Il a été inculpé le 10 décembre pour avoir omis de déclarer aux autorités boursières environ 5 milliards de yens (38 millions d'euros) de revenus sur cinq années, de 2010 à 2015. Son bras droit Greg Kelly, arrêté en même temps que lui, a aussi été inculpé.

Nissan poursuivi

La garde à vue des deux hommes avait été prolongée sur de nouveaux soupçons de minoration de ses émoluments, cette fois entre 2015 et 2018, pour un montant de 4 milliards de yens (31,1 millions d'euros).

Nissan est également poursuivi en tant qu'entité morale, le parquet jugeant que la responsabilité de l'entreprise est aussi engagée car c'est elle qui a remis les rapports incriminés aux autorités boursières.

C'est une enquête interne menée au sein du constructeur japonais qui a mené à l'arrestation de Carlos Ghosn, limogé dans la foulée de la présidence du conseil d'administration. Il a aussi été démis de celle de Mitsubishi Motors, tandis que Renault l'a maintenu à son poste. (afp/nxp)

Créé: 20.12.2018, 06h04

Articles en relation

Entre Nissan et Renault, le torchon brûle

Automobile Lundi, sur pression de son actionnaire français, le groupe japonais n’a pas trouvé de remplaçant à Carlos Ghosn. Plus...

Nissan doit choisir un successeur à Ghosn

Automobile Sous pression de Renault, Nissan réunit lundi son conseil d'administration pour nommer un successeur à Carlos Ghosn. Plus...

Renault continue de faire confiance à Ghosn

France Le constructeur automobile n'a constaté aucune anomalie sur les revenus en France de son PDG, qui garde les rênes du groupe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.