Une CCT pour les travailleurs du second œuvre romand

ConstructionLes 25'000 travailleurs du second oeuvre romand auront finalement une convention collective de travail (CCT) en 2017.

Plus de 500 travailleurs du second œuvre romand ont interrompu le travail dans tout les cantons romands, le vendredi, 18 novembre 2016, à Renens.

Plus de 500 travailleurs du second œuvre romand ont interrompu le travail dans tout les cantons romands, le vendredi, 18 novembre 2016, à Renens. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les ouvriers romands se sont mobilisés pour défendre leur convention collective de travail (CCT). Les 25'000 travailleurs du second oeuvre romand auront finalement une convention collective de travail (CCT) en 2017.

Les employeurs ont retiré la résiliation de la CCT et sont entrés en matière sur les revendications syndicales.

Salaires minimaux revalorisés

Les délégués d'Unia et de Syna ont accepté mardi soir lors d'une assemblée l'accord trouvé avec les employeurs, ont indiqué les deux syndicat dans un communiqué diffusé mercredi. Les indemnités de repas passeront de 17 à 18 francs par jour. Les salaires minimaux seront revalorisés de 30 centimes de l'heure.

Les délégués ont renoncé à remettre en question le congé du samedi. Ils ont fait preuve de mesure en acceptant ces propositions. Toutefois, les conditions devront être «substantiellement» améliorées à l'avenir, notamment concernant les salaires et les dispositifs de lutte contre la sous-enchère salariale, estiment-ils.

Sauvés du vide

Grâce à cet accord, le vide conventionnel sera évité l'année prochaine. Celui-ci aurait signifié «le chaos sur les chantiers et une guerre des prix sans précédent».

En novembre, les travailleurs du second oeuvre romand s'étaient mobilisés pour défendre leur CCT, après que les patrons avaient décidé de ne pas entrer en matière sur une adaptation salariale. Les négociations avaient été entamées cet été.

Le président de la délégation patronale du second oeuvre romand, Pascal Schwab, avait alors expliqué que des adaptations salariales avaient eu lieu en 2015. Vu la situation économique générale et la baisse des volumes de travail, les employeurs ont préféré y renoncer en 2016, avait-il argumenté.

Pour éviter un vide conventionnel, les employeurs du second oeuvre avaient proposé de prolonger d'une année la CCT. Mais les syndicats avaient refusé cette offre. Les employeurs n'avaient eu d'autres choix que de dénoncer la CCT, selon Pascal Schwab. (ats/nxp)

Créé: 07.12.2016, 11h45

Articles en relation

Des grandes manœuvres pour de petits soldats

Yverdon-les-Bains La 13e Convention romande de jeux de figurines a lieu samedi à La Marive. Plus...

Unia appelle les patrons à accepter la CCT

Plâtrerie-peinture Les employés auront droit à une retraite partielle dès 60 ans pour les hommes et de 59 ans pour les femmes, ainsi qu'une retraite anticipée complète dès 63 et 62 ans. Plus...

Unia veut renforcer la protection des travailleurs

Syndicat C'est la priorité que s'est fixée pour l'année 2016 l'assemblée des délégués du syndicat Unia, réunie samedi à Berne. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...