Chiffre d'affaires d'Ikea Suisse en léger recul

AmeublementLe chiffre d'affaires de la filiale helvétique du géant suédois s'est tassé de 0,8% sur un an à 1,05 milliard.

Le chiffre d'affaires sur internet a doublé en deux ans.

Le chiffre d'affaires sur internet a doublé en deux ans. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans un marché global de l'ameublement en berne, Ikea Suisse a vu son chiffre d'affaires se tasser de 0,8% sur un an à 1,05 milliard de francs au terme de l'exercice 2016/2017, clos fin août. En revanche, la filiale helvétique du géant suédois a dopé ses ventes en ligne.

Le chiffre d'affaires réalisé sur internet a grimpé de 19,7% en comparaison annuelle, a annoncé mercredi Ikea Suisse. Il a pratiquement doublé en deux ans et correspond désormais à 6% des ventes du segment meubles, soit quelque 55 millions de francs.

Simona Scarpaleggia, directrice générale d'Ikea Suisse, estime avoir pu s'affirmer dans un environnement commercial en pleine mutation. Les volumes de ventes ont légèrement crû, les recettes sont quasi au niveau de l'exercice précédent - qui avait été exceptionnel selon elle.

Erosion de la fréquentation

En 2015-2016 ont notamment été lancées des nouveautés dans l'alimentaire, a rappelé l'Italienne, à la tête d'Ikea Suisse depuis 2010, à l'occasion d'une rencontre avec les médias à Zurich. Ce segment est appelé à se développer et génère aujourd'hui 65 millions de francs.

Certes, la filiale helvétique du numéro un mondial du meuble en kit doit lutter contre l'érosion de la fréquentation de ses magasins physiques. «Les marges sont stables. Nous n'avons pas atteint un plafond, il existe un potentiel de croissance avec Internet», a-t-elle assuré.

Nouveaux comportements

«Dans le secteur de l'ameublement et dans les foyers, les choses changent. Le commerce de détail va se maintenir, sous d'autres formes», a commenté Mme Scarpaleggia. «Le comportement des consommateurs a aussi changé.»

«Autrefois comptait le rapport qualité-prix, aujourd'hui le temps et l'énergie investis dans les achats pèsent beaucoup sur la balance», analyse-t-elle. La seule région du grand Zurich contribue à hauteur d'un tiers aux ventes en ligne totales d'Ikea Suisse. En effet, toujours plus de citadins ne sont pas motorisés et les jeunes achètent volontiers sur internet, observe la CEO.

En Suisse, Ikea opère ses propres canaux numériques. Des partenariats avec d'autres plates-formes, telles qu'Amazon ou Galaxus, ne sont pas exclus, laisse entendre Mme Scarpaleggia. «Ce serait nous limiter.»

Points de retraits

Ikea exploite neuf magasins en Suisse, dont ceux d'Aubonne (VD) et de Vernier (GE) en Suisse romande. Parmi ses efforts pour se rapprocher des clients, le distributeur a ouvert mi-septembre à Zurich un «Pop-up», petite surface temporaire d'exposition et de ventes, sur la principale artère commerciale, la Bahnhofstrasse. Au vu du succès rencontré avec ce «test», la directrice songe à le répéter ailleurs en Suisse.

Trois points de retrait externes sont déjà opérationnels, à Coire, à Berneck (SG) et à Bedano (TI), qui permettent à la clientèle éloignée des magasins de retirer la marchandise commandée sur internet. Ce sera aussi le cas en Suisse romande, a assuré à l'ats Simona Scarpaleggia, confiante pour la croissance sur ce front.

La livraison à domicile gagne aussi en importance. Depuis début août, les livraisons sont facturées selon la valeur des achats et non en fonction de la distance. Elles ont doublé en conséquence, souligne la directrice, qui prévoit d'investir environ 1,3 million de francs dans ce domaine au cours du nouvel exercice.

Les magasins aussi

Canaux numériques et livraisons à domicile ne signifient pas pour autant la fin des grandes surfaces physiques. «Nous voulons ramener les clients dans les magasins. Nous continuerons à travailler sur nos trois dimensions», déclare la directrice. L'entreprise prévoit aussi de développer ses dépôts. «Nous avons besoin de capacités.»

La direction entend d'abord optimiser les sites actuels, tout en explorant d'autres emplacements. Côté effectifs, ceux-ci se chiffrent en Suisse à quelque 2800 collaborateurs, avec des fluctuations en raison des emplois temporaires.

Globalement, Ikea Group a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 34,1 milliards d?euros (39,6 milliards de francs au cours actuel), en hausse de 3,8% sur un an. Le groupe compte 355 magasins dans 29 pays et emploie quelque 149'000 personnes dans le monde. (ats/nxp)

Créé: 25.10.2017, 10h08

Articles en relation

Ikea table sur la vente en ligne

Suisse Le géant de l'ameublement suédois veut augmenter ses ventes sur Internet et développer le domaine alimentaire. Plus...

Ikea nomme un nouveau patron

Ameublement Jesper Brodin doit succéder le 1er septembre à un autre Suédois, Peter Agnefjäll, qui occupe le poste depuis 2012. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.