Les chiffres d'Alpiq sont dans le rouge en 2011

EnergieLe groupe énergétique a accusé une perte de 1,35 milliard de francs en 2011. L'évolution négative enregistrée en début d'exercice s'est encore accélérée au deuxième semestre.

Un enseigne avec le logo Alpiq à Lausanne.

Un enseigne avec le logo Alpiq à Lausanne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alpiq a plongé dans les chiffres rouges l'an dernier suite à d'importantes corrections de valeur.

Le numéro un suisse de l'énergie a accusé une perte de 1,35 milliard de francs, contre un bénéfice consolidé de 645 millions en 2010.

Alpiq a été contraint de procéder à de nombreuses corrections de valeur, des amortissements extraordinaires et des provisions à hauteur de 1,7 milliard de francs, a-t-il indiqué vendredi dans un communiqué. Sans ces éléments exceptionnels, le bénéfice net ressort à 258 millions, en repli de 60%.

La situation sur les marchés énergétiques et l'appréciation du franc ont eu un impact majeur sur le résultat opérationnel, explique le groupe. L'évolution négative enregistrée en début d'exercice s'est encore accélérée au deuxième semestre, précise-t-il.

Vaste restructuration

Afin de redresser sa rentabilité, Alpiq a lancé fin 2011 un vaste programme de restructuration, se traduisant par la suppression de 450 emplois, dont 170 en Suisse.

Le programme vise des économies de 100 millions de francs. Le groupe avait dit s'attendre à enregistrer une perte nette au moment de l'annonce des mesures de réduction des coûts en novembre.

Alpiq entend réduit son endettement de l'ordre de 1,5 à 2 milliards de francs d'ici 2014. L'objectif se concrétisera via un redimensionnement des investissements et une cession d'actifs.

A l'instar des autres fournisseurs d'énergie en Suisse, Alpiq a été confronté à des conditions de marché défavorables, marquées par les coûts élevés pour le combustible, les bas prix de l'électricité et des surcapacités de production.

Pas d'embellie

Il ne s'agit pas de la seule entreprise du secteur à traverser une phase difficile.

Le groupe zurichois Axpo s'apprête à tracer 140 emplois, alors que son bénéfice net a chuté de 89% à 45 millions de francs au terme de l'exercice 2010/2011 (clos fin septembre). Le groupe bernois BKW a lui annoncé la suppression de 255 emplois.

Au niveau opérationnel, Alpiq a également inscrit des chiffres rouges. L'entreprise a accusé une perte (EBIT) de 1,19 milliard de francs, contre un bénéfice de 970 millions en 2010. Le chiffre d'affaires, hors corrections de valeur, est lui resté quasiment stable à 13,98 milliards de francs, soit une baisse de 1%.

Concernant l'avenir, Alpiq ne prévoit pas d'amélioration à court terme en raison des mauvaises perspectives économiques. Les résultats opérationnels devraient à nouveau accuser des baisses en 2012.

Le groupe livrera des informations plus détaillées lors de sa conférence de presse de bilan le 6 mars à Zurich. (ats/nxp)

Créé: 17.02.2012, 07h59

Articles en relation

Alpiq s'apprête à licencier 130 employés, dont 40 à Lausanne

Restructuration Alpiq précise son plan de restructuration en Suisse. Le plan social mis en place bénéficiera d’un montant de 12,2 millions de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.