Le chômage frappe en particulier les étrangers

Marché suisse de l'emploiLes Français, les Espagnols et les Portugais sont surreprésentés dans des branches plus touchées par le chômage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D’avril à mai, le taux de chômage suisse a baissé de 3,5% à 3,3%, soit un recul de 0,2 point de pourcentage en un mois. La baisse est de même ampleur dans le canton de Vaud (–0,2 point à 4,8%), et dans celui de Genève (–0,1 point à 5,4%).

Si le taux de chômage touche davantage la Suisse romande, ou les hommes, il est aussi bien plus présent chez les étrangers. Le taux atteint 6,4% chez les habitants de la Suisse ne possédant pas le passeport à croix suisse, contre une moyenne de 2,4% pour les nationaux helvétiques.

Espagnols les plus touchés

Mais il faut savoir que cette catégorie «étranger» n’est pas du tout homogène. Seulement 3,9% des Autrichiens et 4,2% des Allemands travaillant en Suisse sont inscrits au chômage. Ce taux atteint par contre 7% pour les Français, 7,1% pour les Portugais et les personnes venant des Balkans, pour grimper même à 7,6 chez les Espagnols, la communauté la plus frappée en Suisse par le chômage.

Par contre, les Italiens – de loin la communauté étrangère la plus fournie de Suisse – ne sont au chômage qu’à 5,1%, pratiquement le niveau de la Suisse romande et du Tessin (4,4%).

Pourquoi les étrangers sont-ils davantage au chômage que les Suisses? Une explication pourrait tenir au fait que «les étrangers travaillant en Suisse sont surreprésentés dans des branches comme la construction, l’hôtellerie et la restauration, exposées à des risques de chômage plus importants», glisse Isabelle Herkommer, porte-parole pour le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), qui fournissait jeudi ces données.

Latins en Suisse romande

Elle ajoute que la différence existant entre les étrangers germaniques (Autrichiens et Allemands), et latins (Espagnols, Italiens, Français) peut «s’expliquer par la région de la Suisse où ils sont tendanciellement davantage présents». Ainsi, les Français et les Espagnols sont plus au chômage que les Allemands car ils s’installent pour des raisons culturelles et linguistiques davantage que ces derniers en Suisse romande, une région où le chômage est de toute façon plus élevé qu’en Suisse alémanique.

Finalement, les branches hôtelières ou de la construction connaissent des cycles d’activité très marqués. «La période de repos dans la construction est terminée, et l’entre-saison hiver-été dans l’hôtellerie aussi», indique encore Isabel Herkommer. Pour le SECO, cela expliquerait pourquoi le chômage des étrangers recule d’avril à mai, de 6,8 à 6,4%, alors qu’il est resté stable sur deux mois pour les Suisses.

Créé: 10.06.2016, 07h51

Un taux de chômage en fait à 5,1%

La première façon de calculer le taux de chômage en Suisse, arrêtée par le SECO, divise chaque mois le nombre de personnes inscrites dans les offices régionaux de placement (ORP) par le nombre d’actifs, selon un recensement de 2010. L’avantage est de fournir des données régulières, sans saut entre les séries, mais présentant le désavantage de ne pas être comparables. A l’inverse, la deuxième façon de calculer le taux de chômage (donnant un chômage suisse à 5,1%), réalisée par l’OFS, se base sur des standards internationaux. On divise ici tous les trois mois une approximation par sondage du nombre de chômeurs, par une population active ajustée.
T.T.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.