Passer au contenu principal

EconomieChristine Lagarde raconte l'exception helvétique

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) estime que le facteur de confiance est fondamental pour expliquer l'exception économique helvétique.

Christine Lagarde a évoqué l'importance pour la Suisse d'avoir de bons débouchés à l'étranger.
Christine Lagarde a évoqué l'importance pour la Suisse d'avoir de bons débouchés à l'étranger.
AFP

La Française Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), s'exprimait jeudi sur la Suisse, en marge du symposium de Saint-Gall.

Interrogée par la RTS, Christine Lagarde explique le succès de la Suisse par de multiples raisons. Elle estime toutefois que le facteur de prévisibilité de l'ensemble des paramètres qui permettent aux acteurs économiques de prendre des décisions est fondamental.

La directrice générale du FMI admet en outre que la Confédération connaît une pression fiscale moins élevée que dans le reste de la zone euro.

Christine Lagarde a également évoqué l'importance pour la Suisse d'avoir de bons débouchés à l'étranger. Elle souligne à ce titre l'étroite relation de la Suisse avec ses voisins, que ce soit sur le plan du commerce, de la fourniture des biens et services, des échanges de main d’œuvre, ou sur le plan bancaire et financier.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.