Passer au contenu principal

Christine Lagarde seule candidate à la tête du FMI

L'ancienne ministre de l'Economie française nommée à la tête de l'institution fiancière en 2011 est assurée de se succéder à elle-même en juillet.

Seule candidate à sa propre succession à la tête du FMI, Christine Lagarde s'est frayée un chemin jusqu'au gotha des leaders mondiaux.
Seule candidate à sa propre succession à la tête du FMI, Christine Lagarde s'est frayée un chemin jusqu'au gotha des leaders mondiaux.
AFP

Christine Lagarde est la seule candidate à la direction du Fonds monétaire international (FMI) . Nommée à la tête du FMI en juillet 2011 pour cinq ans, l'ancienne ministre de l'Economie française avait officiellement fait acte de candidature le 22 janvier et avait reçu de nombreux soutiens en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique Latine.

Le FMI avait ouvert le processus de dépôt de candidatures le 22 janvier et l'a refermé mercredi soir.

«Une candidate, l'actuelle directrice générale Christine Lagarde, a été retenue», indique dans un communiqué le conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres.

Choix en mars

Le conseil d'administration va désormais entendre Christine Lagarde et souhaite prendre sa décision «le plus vite possible», a-t-il précisé dans le communiqué.

Son choix final, qui ne devrait réserver aucune surprise, doit être fait d'ici au début mars.

Lors de sa nomination en 2011, Christine Lagarde avait dû affronter la candidature du gouverneur de la Banque centrale du Mexique Agustin Carstens.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.