Passer au contenu principal

Libéralisation en questionLa cigarette électronique passée au crible des experts

Selon des experts en tabacologie, la cigarette électronique avec nicotine doit être vendue en Suisse, accompagnée d'une législation spécifique. L'autorisation de vente doit être limitée aux adultes, assortie de normes de qualité claires.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le marché de la cigarette électronique avec nicotine devrait être libéralisé en Suisse sous conditions, prônent des experts.

Le vapotage doit en outre être interdit dans les lieux publics, selon une étude dont les conclusions sont publiées lundi.

La cigarette électronique avec nicotine doit être vendue en Suisse, accompagnée d'une législation spécifique. L'autorisation de vente doit être limitée aux adultes, assortie de normes de qualité claires, jugent la quarantaine d'experts suisses en tabacologie qui ont été sondés de septembre à février par la Policlinique médicale universitaire de Lausanne (PMU).

Une liste restrictive des substances autorisées et une concentration maximale en nicotine doivent être précisées. Concernant la publicité, les experts estiment qu'il faut la limiter. Ils demandent aussi l'introduction d'une taxe spécifique pour financer la recherche sur ce produit.

Afin d'éviter la renormalisation de la consommation de cigarette, les experts veulent l'interdiction du vapotage dans les lieux publics. Ils entendent aussi éviter par ce biais le vapotage passif. Fin 2013, le Conseil fédéral avait annoncé qu'il définirait sa stratégie sur la cigarette électronique d'ici l'été 2014.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.