Passer au contenu principal

Dans les entrailles des fichiers livrés par Hervé Falciani

Le Monde a eu accès aux quelque 2900 noms de fraudeurs potentiels épinglés par les fichiers volés à HSBC Genève par son ex-employé Hervé Falciani. Parmi eux, «deux monstres sacrés du cinéma français».

Le cuisinier étoilé Paul Bocuse figure dans le listing de HSBC révélé par Le Monde. Un de ses conseillers en patrimoine a indiqué au quotidien français que le cuisinier avait «oublié» ses avoirs en Suisse: 2,7 millions de francs. Sa situation aurait été régularisée en 2010.
Le cuisinier étoilé Paul Bocuse figure dans le listing de HSBC révélé par Le Monde. Un de ses conseillers en patrimoine a indiqué au quotidien français que le cuisinier avait «oublié» ses avoirs en Suisse: 2,7 millions de francs. Sa situation aurait été régularisée en 2010.
AFP
De gauche à droite: l'homme d'affaires André Guelfi, l'ancien Monsieur Afrique André Tarallo et l'ancien directeur des affaires générales d'Elf Alfred Sirven. Tous les trois figurent dans le fichier HSBC livré par Hervé Falciani au fisc français et révélé ce jour par Le Monde qui ne s'étonne pas de la présence de certains des protagonistes de l'affaire Elf dans ce listing.
De gauche à droite: l'homme d'affaires André Guelfi, l'ancien Monsieur Afrique André Tarallo et l'ancien directeur des affaires générales d'Elf Alfred Sirven. Tous les trois figurent dans le fichier HSBC livré par Hervé Falciani au fisc français et révélé ce jour par Le Monde qui ne s'étonne pas de la présence de certains des protagonistes de l'affaire Elf dans ce listing.
AFP
L'un des faits marquants relevés par le rapport de Christian Eckert est l'extrême concentration des fonds: des sommes très élevées se sont retrouvées sur un petit nombre de comptes.
L'un des faits marquants relevés par le rapport de Christian Eckert est l'extrême concentration des fonds: des sommes très élevées se sont retrouvées sur un petit nombre de comptes.
Keystone
1 / 17

Elle «aurait recommandé à certains de ses clients de détruire leurs dossiers». Elle «aurait (aussi) dissuadé [ses clients français] de régulariser leur situation» avec le fisc. Elle? La banque HSBC, ou en tout cas sa filiale suisse à Genève.

Voilà certains témoignages qui, selon Le Monde de ce 27 janvier, viennent conforter l'hypothèse de l'encouragement à l'évasion fiscale pratiquée à grande échelle par HSBC. Et matérialisée par les «quatre DVD [...] de données brutes, cryptées, recueillies au cours de longues nuits de travail à Genève portant sur 2005 et 2006», assure Le Monde ce jour.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.