Le Credit Suisse va admettre avoir agi de façon «criminelle»

Etats-UnisDans le cadre du litige fiscal avec les Etats-Unis, le Credit Suisse devrait signer un document où il admet avoir agi de façon «criminelle».

Credit Suisse peut faire face à une forte amende concernant le litige fiscal aux Etats-Unis.

Credit Suisse peut faire face à une forte amende concernant le litige fiscal aux Etats-Unis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Credit Suisse devrait signer, dans le cadre du litige fiscal aux Etats-Unis, un document stipulant qu'il admet avoir mené une activité «criminelle» dans ce pays, selon des informations fournies à la SonntagsZeitung par des avocats proche du dossier.

Selon le journal, le document que devrait signer le Credit Suisse aux Etats-Unis affirmerait: «Nous menions une activité criminelle, mais nous ne le savions pas».

Les conditions du règlement du conflit fiscal pourraient être officiellement présentées lundi soir, précise l'article de la SonntagZeitung. La banque a indiqué ne faire «aucun commentaire» concernant ces informations.

Lourde amende

Le Credit Suisse peut faire face à une forte amende concernant le litige fiscal aux Etats-Unis.

Depuis fin avril, les rumeurs se sont multipliées dans la presse concernant le montant de l'amende qui pourrait être infligée au Credit Suisse, évoquant des chiffres allant de 1,6 à plus de 2 milliards de dollars.

Le Credit Suisse fait partie des 14 banques basées en Suisse sous le coup d'une enquête menée par le département de la justice américaine qui les soupçonnent d'avoir aidé leurs riches clients américains à échapper à l'impôt.

Régler le litige rapidement

Mais la pression sur le Credit Suisse, deuxième plus gros établissement bancaire de Suisse, est monté d'un cran récemment. En février, le patron de la banque, Brady Dougan, avait été appelé à témoigner devant une Commission au Sénat américain, où il avait reconnu que la banque s'était mal comportée, rejetant cependant la faute sur un petit groupe d'employés.

Début mai, la ministre suisse des finances s'est rendue à Washington pour s'entretenir avec le ministre américain de la Justice. La Suisse s'est alors efforcée d'obtenir que les autorités américaines appliquent une procédure équitable «afin que les banques suisses ne soient pas traitées plus sévèrement que celles d'autres pays», avait indiqué Berne à l'issue de cette rencontre.

Lors de son assemblée générale le 9 mai, le président du conseil d'administration de la banque, Urs Rohner, a dit vouloir «tout mettre en œuvre» pour régler ce litige le plus rapidement possible. (afp/nxp)

Créé: 18.05.2014, 11h49

Articles en relation

Brady Dougan est devenu le maillon faible du Credit Suisse

Conflit fiscal Le conflit fiscal avec les Etats-Unis, avec la grosse amende qui se précise, met à l'épreuve le directeur général du Credit Suisse Brady Dougan. La sanction qui sera infligée à la banque alimente l'hypothèse d'un départ. Plus...

Le Credit Suisse pourrait écoper d'une amende encore plus salée

Conflit fiscal Le Credit Suisse pourrait devoir payer aux autorités américaines jusqu'à 2,5 milliards de dollars (2,2 milliards de francs) d'amende pour avoir incité des contribuables américains à ouvrir des comptes non déclarés en Suisse. Plus...

Le Credit Suisse toujours sous pression à la Bourse suisse

Marché financier Le titre continue de perdre du terrain à la suite de rumeurs d'accord avec la justice américaine. Les actionnaires, eux, restent réservés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.