Passer au contenu principal

Credit Suisse a espionné un ex-directeur

UBS vient de débaucher l'ancien directeur de la gestion de fortune internationale de Credit Suisse. La banque perdante n'a visiblement pas apprécié.

Trois hommes qui avaient suivi un ex-directeur de Credit Suisse ont reconnu avoir été engagés par la banque pour espionner cet ancien employé.
Trois hommes qui avaient suivi un ex-directeur de Credit Suisse ont reconnu avoir été engagés par la banque pour espionner cet ancien employé.
Keystone

Credit Suisse a fait surveiller son ancien directeur de la gestion de fortune internationale, Iqbal Khan, débauché par son rival bancaire suisse UBS, relatent la «SonntagsZeitung» et le «SonntagsBlick». Iqbal Khan, qui circulait mercredi à Zurich au volant de sa voiture avec sa femme, a été suivi par trois hommes roulant à bord d'un autre véhicule.

Le banquier de 43 ans les a remarqués et les a filmés ou photographiés, selon des versions divergentes des journaux. Une dispute a ensuite éclaté quand les trois hommes ont essayé de s'emparer de son téléphone portable. Ces derniers ont réussi à s'enfuir, mais ont été retrouvés et arrêtés par la police.

Une «affaire privée»

Selon leurs déclarations à la police, les trois hommes ont été engagés par Credit Suisse pour surveiller Iqbal Khan, le numéro deux du secteur bancaire suisse voulant savoir si son ancien employé essayait de convaincre d'autres salariés de Credit Suisse de passer chez UBS.

Credit Suisse a déclaré aux journaux qu'il s'agissait d'une «affaire privée» et n'a pas voulu faire de commentaires. Iqbal Khan doit codiriger l'importante activité de gestion de fortune d'UBS à partir du 1er octobre.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.