Credit Suisse mêlé à un commerce controversé?

IndonésieDeux œuvres d'entraide suisses insistent pour que les clients des banques respectent les normes internationales.

Credit Suisse serait impliqué à hauteur de 901 millions de dollars dans deux entreprises.

Credit Suisse serait impliqué à hauteur de 901 millions de dollars dans deux entreprises. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des banques suisses sont impliquées dans le commerce controversé de l'huile de palme en Indonésie, dénoncent lundi Action de Carême et Pain pour le prochain. Les deux ONG exigent qu'elles poussent les firmes qu'elles épaulent à respecter lois et populations locales.

Les deux œuvres d'entraide helvétiques ont présenté lundi à Berne les résultats d'analyses menées notamment par Wahli, une organisation partenaire de Pain pour le prochain en Indonésie.

Credit Suisse est par exemple impliqué à hauteur de 901 millions de dollars dans deux entreprises Bumitama et IOI Corporation actives dans le Kalimantan occidental. Or ces deux firmes ont établi leurs palmeraies «sans l'approbation préalable des villageois» et dans des zones interdites, critiquent les ONG lors d'une conférence de presse.

Les institutions helvétiques ont adhéré à des règles éthiques internationales et à des principes de l'ONU. Elles ont également des directives internes qui visent ce genre d'activités afin d'éviter toutes retombées négatives, rappellent ces deux œuvres d'entraide.

Dans le cadre de la campagne œcuménique 2017, toutes deux exigent donc que les établissements bancaires suisses s'assurent et insistent pour que leurs clients respectent les normes internationales qu'eux-mêmes reconnaissent.

L'action, qui répond au slogan «La terre source de vie, pas de profit», est soutenue par de nombreuses paroisses. (ats/nxp)

Créé: 06.03.2017, 12h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.