Passer au contenu principal

«Il n'y aura pas de crise bancaire italienne»

L'Etat se tient prêt à injecter des fonds dans Banca Monte dei Paschi di Siena, qui a besoin de lever cinq milliards de francs de capitaux frais.

Photo d'illustration de Pierre Moscovici (à dr.).
Photo d'illustration de Pierre Moscovici (à dr.).
Keystone

Le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires Pierre Moscovici a exclu lundi toute crise bancaire italienne ou européenne liée aux besoins de recapitalisation des banques de la péninsule. Le pays est actuellement plongé dans une période d'incertitude politique.

«Vous avez un système bancaire dans lequel la plupart des institutions bancaires sont saines et vous avez d'autres banques qui sont prêtes à faire des efforts et la Commission européenne se tient à leurs côtés», a-t-il dit sur France Info.

«Nous suivons très attentivement cette situation, je vous le dis ici : il n'y a pas, il n'y aura pas de crise bancaire italienne ni de crise financière européenne à partir de l'Italie», a-t-il ajouté. «Là-dessus je suis tout à fait formel, nous avons vraiment toutes les capacités pour traiter cette situation».

Plan de sauvetage

Cette déclaration intervient alors que selon une source interrogée par Reuters, l'Etat italien se tient prêt lundi à injecter des fonds dans Banca Monte dei Paschi di Siena, qui a besoin de lever cinq milliards d'euros (5,3 milliards de francs) de capitaux frais.

Le conseil d'administration de Monte Paschi s'est réuni en urgence au cours du week-end après le refus de la Banque centrale européenne (BCE) de lui accorder un délai supplémentaire de trois semaines, jusqu'au 20 janvier, pour mettre à exécution son plan de sauvetage.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.