Passer au contenu principal

WEF-2019Maurer et Bolsonaro en ouverture à Davos

Le président de la Confédération et son homologue brésilien sont les têtes d'affiche de la 1re journée du WEF-2019.

Le Forum économique mondial (WEF) réunit dès mardi l'élite mondiale à Davos (GR) pour discuter des principales crises actuelles. Ueli Maurer et le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro seront les têtes d'affiche de cette première journée.

Le président de la Confédération prononcera à 11h00 le discours d'ouverture de cette 49e édition du WEF. Son homologue brésilien, dont c'est le premier déplacement hors de son pays depuis son arrivée au pouvoir, doit quant à lui s'exprimer à 15h30 devant un parterre de dirigeants politiques et économiques.

M. Bolonaro veut «démontrer que le Brésil a changé», comme il l'a affirmé, cité par l'agence Ansa à son arrivée dans la station grisonne. Il entend illustrer son programme de gouvernement, avec des mesures permettant de «rétablir la confiance dans le Brésil» et de faire «décoller les investissements», sans épargner le Venezuela et la crise qu'il traverse.

Au total, plus de 3000 participants sont attendus à Davos jusqu'à vendredi, dont 65 chefs d'Etat et de gouvernement. Parmi les invités figurent le vice-président chinois Wang Qishan, l'Allemande Angela Merkel, le Japonais Shinzo Abe, l'Israélien Benyamin Netanyahou, l'Espagnol Pedro Sanchez ou encore l'Italien Giuseppe Conte.

Absents de marque

En outre, plus de 800 participants issus des Etats-Unis, dont des dirigeants de grandes entreprises mondiales, devraient faire le déplacement dans les Grisons. Grâce à eux, et malgré l'absence du président américain Donald Trump et de ses ministres, le forum est «bien placé pour faire office de plate-forme pour des discussions importantes sur la globalisation 4.0», ont estimé les organisateurs.

Après avoir renoncé à se rendre à Davos en plein «shutdown», le président américain Donald Trump a décidé jeudi d'annuler le déplacement de l'ensemble de sa délégation «par respect pour les 800'000 employés américains qui ne sont pas payés et pour s'assurer du soutien de son équipe».

Autres absents de marque, le président français Emmanuel Macron, retenu par un «agenda surchargé» et la crise des «gilets jaunes», et la première ministre britannique Theresa May, qui se consacre au Brexit.

Révolution numérique «plus inclusive»

Du côté suisse, trois conseillers fédéraux accompagneront le président de la Confédération Ueli Maurer à Davos: le chef de la diplomatie Ignazio Cassis, le ministre de l'économie Guy Parmelin et le ministre de la santé Alain Berset. Les quatre hommes du Conseil fédéral auront plus de 50 rencontres bilatérales à leur programme.

Le thème de cette 49e édition est: «la globalisation 4.0: concevoir une nouvelle architecture mondiale à l'ère de la quatrième révolution industrielle». Pour le fondateur du WEF, Klaus Schwab, il s'agira notamment de définir de nouveaux modèles pour que la révolution numérique soit désormais «centrée sur l'être humain, inclusive et durable». Et qu'elle tienne compte des perdants, des personnes laissées de côté, a-t-il ajouté mardi à Cologny, appelant de ses voeux une «remoralisation» de la globalisation.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.