Passer au contenu principal

Décès d'Helmut Maucher, ancien patron de Nestlé

Nestlé a perdu l'un des personnages clefs de son histoire, Helmut Maucher. L'Allemand est décédé à l'âge de 90 ans.

Peter Brabeck-Letmathe (gauche) succède a Helmut Maucher (droite) au poste d'administrateur délégué de Nestlé. Nous sommes en 1997.
Peter Brabeck-Letmathe (gauche) succède a Helmut Maucher (droite) au poste d'administrateur délégué de Nestlé. Nous sommes en 1997.

Grande figure de Nestlé, Helmut Maucher est décédé à l'âge de 90 ans, a annoncé mercredi le groupe vaudois. L'Allemand a régné pendant près de 20 ans sur l'entreprise veveysanne, la transformant en un géant mondial de l'alimentation.

«Helmut Maucher était une personnalité très estimée et charismatique, un leader visionnaire qui a dédié sa vie à Nestlé», a souligné mercredi Paul Bulcke, le président actuel du groupe, dans un message publié sur internet. «Son héritage se perpétue et Nestlé lui doit beaucoup», a-t-il ajouté.

Il est vrai qu'Helmut Maucher a transformé Nestlé. Le Bavarois a fait du groupe vaudois un géant mondial de l'alimentation, en multipliant notamment les acquisitions. Sous son règne, qui s'est étendu de 1981 à 2000, la multinationale a quasiment triplé ses ventes.

Comme apprenti

Entré au service de Nestlé comme apprenti de commerce dans l'usine de son village natal d'Eisenharz, où son père travaillait déjà, Helmut Maucher a rapidement gravi tous les échelons, avant d'être appelé au siège du groupe en 1980.

Placé à la tête de la direction de la compagnie en 1981 - poste remis à Peter Brabeck en 1997 -, il a aussi été président du conseil d'administration entre 1990 et 2000, puis finalement président d'honneur.

Dès son arrivée au pouvoir, Helmut Maucher avait redressé l'image d'une multinationale alors sous les feux de la critique. Sa publicité pour le lait en poudre destiné aux nouveaux-nés dans le tiers-monde avait déclenché une campagne de boycott des produits Nestlé. L'Allemand était toutefois parvenu à sortir de la crise, en modifiant la politique du groupe dans les pays en voie de développement.

Style autoritaire

Helmut Maucher s'est aussi fait connaître pour son style de management «à l'ancienne», autoritaire et tranché. Ce qui avait amené le magazine Bilan à le décrire, en 1996, comme un «patron de droit divin qui craint seulement Dieu qui le craint encore plus.»

Retiré des affaires, Helmut Maucher s'était fait discret. Il était pourtant sorti parfois de sa réserve, comme en 2006 pour critiquer les salaires de certains «top managers» en Suisse. Les hauts responsables «ne devraient pas être si cupides et uniquement motivés par l'argent», avait-il ainsi affirmé dans une interview accordée à Blick.

Helmut Maucher s'en est allé lundi dernier, chez lui à Bad Homburg en Allemagne. Il avait fêté ses 90 ans en décembre. «Nous avons perdu un être humain exceptionnel, dont l'équité, l'honnêteté et la sagesse ont toujours été très appréciées», a conclu Paul Bulcke sur le site internet de Nestlé.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.