Passer au contenu principal

La dernière usine de tabac de Suisse pourrait fermer

Fermenta est appelée à disparaître, laissant un peu plus seuls les planteurs de tabac du pays

Philippe Maeder

A l’image de Philip Morris International (PMI), qui a énormément investi dans son siège lausannois et son site de Neuchâtel, ou de Japan Tobacco International (JTI), qui inaugurait mardi son prestigieux siège mondial à Genève (lire notre édition du 28 octobre), les géants du tabac rayonnent en Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.