Passer au contenu principal

Les détaillants souffrent toujours du franc fort

Le tourisme d’achat affectera moins les distributeurs helvétiques cette année, selon les experts de Credit Suisse.

DR

«Le tourisme d’achat a probablement atteint une certaine saturation.» Après une année 2015 à nouveau très difficile pour le commerce de détail en Suisse, touché indirectement par la fin du cours plancher de l’euro face au franc, il y a un an, Maxime Botteron, économiste au Credit Suisse, pense que ce secteur devrait enregistrer une légère embellie cette année.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.