Passer au contenu principal

Dick Marty viole involontairement le secret fiscal

Le procureur a raté le caviardage de l'ordonnance de classement diffusée dans le cadre de l'affaire Giroud.

Dick Marty.
Dick Marty.
Keystone

L'ordonnance de classement (OC) d'une plainte publiée dans le cadre de l'affaire Giroud a été malencontreusement publiée in extenso. Ou presque.

Dick Marty avait en effet pris le soin d'en caviarder une partie pour respecter le secret fiscal qui impliquait une tierce personne. Or, «le secrétariat du procureur a mal maîtrisé l'informatique», note Le Nouvelliste qui explique qu'en imprimant le document ou en faisant un simple copier-coller dans le logiciel de traitement de texte Word, le lecteur avait l'entier de l'OC.

Conséquence: une dénonciation pour violation de la loi sur l'information au public, la protection des données et l'archivage (LIPDA) a été déposée auprès du préposé valaisan à la protection des données et à la transparence, Sébastien Fanti. Ce dernier précise dans un communiqué diffusé vendredi que «cette dénonciation fait actuellement l'objet des mesures d'investigation les plus diligentes».

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.