Passer au contenu principal

Dieselgate: plus de 98% des véhicules VW modifiés

L'objectif que le rappel soit terminé à fin 2017 est pratiquement atteint. Selon l'importateur Amag estime, tout s'est déroulé de façon réjouissante.

Les résultats 2019 du groupe Daimler ont été plombés par le scandale du Dieselgate. (Mardi 11 février 2020)
Les résultats 2019 du groupe Daimler ont été plombés par le scandale du Dieselgate. (Mardi 11 février 2020)
Keystone
Le gouvernement canadien a accusé lundi Volkswagen d'avoir sciemment importé au Canada des voitures qui ne respectaient pas les normes sur les émissions polluantes. (9 décembre 2019)
Le gouvernement canadien a accusé lundi Volkswagen d'avoir sciemment importé au Canada des voitures qui ne respectaient pas les normes sur les émissions polluantes. (9 décembre 2019)
AFP
Une plainte collective a été déposée jeudi pour les clients suisses lésés par la tromperie des moteurs truqués de Volkswagen. La Fondation alémanique des consommateurs (SKS) intente cette action inédite contre le groupe allemand et Amag, l'importateur de VW en Suisse. (Jeudi 7 septembre)
Une plainte collective a été déposée jeudi pour les clients suisses lésés par la tromperie des moteurs truqués de Volkswagen. La Fondation alémanique des consommateurs (SKS) intente cette action inédite contre le groupe allemand et Amag, l'importateur de VW en Suisse. (Jeudi 7 septembre)
Keystone
1 / 39

Plus de deux ans après l'annonce du scandale des moteurs diesel de Volkswagen (VW) truqués, presque la totalité des véhicules suisses concernés ont été modifiés. L'importateur Amag estime que le rappel s'est déroulé de façon réjouissante.

En Suisse, 98% des modèles VW et 95% de toutes les marques touchées par le logiciel truqué ont été adaptés, a indiqué mercredi Amag. L'objectif que ce rappel soit terminé à fin 2017 est pratiquement atteint.

Les réactions des commerçants et des clients sont positives. Les actuels rappels montrent que les mises à jour se sont déroulées sans problème, ajoute Amag. Le scandale a touché quelque 180'000 véhicules en Suisse.

Aspect judiciaire

L'importateur doit encore faire face à l'aspect judiciaire de l'affaire. Une plainte de la Fondation alémanique des consommateurs (SKS) contre VW et Amag a déjà reçu le soutien de 5000 personnes. L'organisation estime que les autos manipulées ont perdu en moyenne 15% de valeur, c'est pourquoi elle réclame de 3000 à 7000 francs, selon le prix d'achat du véhicule.

La Fédération romande des consommateurs (FRC) est elle aussi passée à l'offensive contre le géant allemand de l'automobile. Alliée à sa faîtière européenne, elle a lancé un recours collectif en Allemagne pour que le constructeur verse des dédommagements aux clients lésés par le scandale des moteurs diesel.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.